Quelles sont les prin­ci­pales dif­fé­rences entre les ache­teurs fran­çais vi­vant en France et les autres ?

What are the main dif­fe­rences bet­ween French buyers li­ving in France and others?

Investir en Europe - - DOSSIER SPECIAL FILE -

« Les Fran­çais cherchent un coup de coeur, les in­ves­tis­seurs cherchent un coup de fu­sil » nous a confié Na­tha­lie de la ré­gion PA­CA.

Ces in­ves­tis­seurs étran­gers ou ex­pa­triés fran­çais re­cherchent un pla­ce­ment lo­ca­tif à haute ren­ta­bi­li­té ( « entre 8% et 12% » se­lon Na­tha­lie « entre 10 et 12% » nous pré­cise Brice du Sud­Ouest de la France) dans des quar­tiers très re­cher­chés et sé­cu­ri­sés ( « les centres­villes » pré­cise la lyon­naise Stel­la).

Cer­tains ex­pa­triés sou­haitent un lo­ge­ment pour une fu­ture ré­si­dence prin­ci­pale ou un pied à terre. Ca­the­rine nous ra­conte une de ses ex­pé­riences lorsque « des per­sonnes vi­vant à Ta­hi­ti fai­saient un achat pour un en­fant étu­diant en mé­de­cine » à Bor­deaux. "French seek a blow of heart, in­ves­tors seek a shot of gun" en­trus­ted to us Na­tha­lie of the re­gion PA­CA.

These fo­rei­gn in­ves­tors or French ex­pa­triates are loo­king for a ren­tal in­vest­ment with high pro­fi­ta­bi­li­ty (" bet­ween 8% and 12%" says Na­tha­lie "bet­ween 10 and 12%" says Brice of the South­West of France) in ve­ry sought­af­ter and se­cure dis­tricts (" The ci­ty cen­ters" says the Lyon­naise Stel­la).

« Les Fran­çais cherchent un coup de coeur, les in­ves­tis­seurs cherchent un coup de fu­sil »

Some ex­pa­triates want ac­com­mo­da­tion for a fu­ture main re­si­dence or a pied à terre. Ca­the­rine tells us one of her ex­pe­riences when "people li­ving in Ta­hi­ti were ma­king a pur­chase for a me­di­cal student" on Bor­deaux.

"French seek a blow of heart, in­ves­tors seek a shot of gun"

Na­tha­lie

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.