Et pour les autres, oui, l’IA pour­rait peut- être se do­ter un jour d’une conscience.

Investir en Europe - - DOSSIER SPECIAL FILE -

Pour l’in­gé­nieur amé­ri­cain Charles, « les ro­bots sont une nou­velle forme de vie » . « Les ro­bots d’un fu­tur loin­tain pos­sè­de­ront sans au­cun doute une in­tel­li­gence ar­ti­fi­cielle gé­né­rale ( AGI) et se­ront aus­si conscients que les hu­mains » ( « si­mi­laires mais pas iden­tiques » ) . Et ain­si ils pour­raient « re­pré­sen­ter un dan­ger po­ten­tiel pour notre es­pèce » .

L’in­gé­nieur Mar­co Al­va­ra­do a ré­pon­du: « comme tout type de tech­no­lo­gie, il faut le créer et le dé­ve­lop­per de ma­nière res­pon­sable pour que ce­la ne de­vienne pas un cau­che­mar. Et donc ce n’est pas un pro­blème d’IA mais un pro­blème hu­main « .

Un ins­ti­tut de ro­bo­tique( a pu­blié un sché­ma com­pa­rant l’évo­lu­tion des or­di­na­teurs de­puis

10)

1900 à celle des mam­mi­fères de­puis les pre­mières formes de vie il y a 1 mil­lion d’an­nées. Cette courbe per­met de mon­trer à quelle vi­tesse le pro­grès tech­no­lo­gique est plus ra­pide que ce­lui qui a né­ces­si­té la vie na­tu­relle jus­qu’à l’Homme. Ils pensent que d’ici 2030, une 4e gé­né­ra­tion d’or­di­na­teurs uni­ver­sels se­ra com­pa­rable aux hu­mains, elle se­rait ca­pable de syn­thé­ti­ser et de rai­son­ner à par­tir d’un contexte( 11).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.