Ber­trand Blond

Cer­france Al­liance Centre

IT for Business - - DOSSIER - Pierre Lan­dry

Ber­trand Blond au­rait pu être ré­com­pen­sé dans une éven­tuelle ca­té­go­rie « In­no­va­tion » tant il pousse la lo­gique de créa­tion de ser­vices au sein de la DSI au bé­né­fice du bu­si­ness de son en­tre­prise. Une cas­quette qu’il double d’un sens en­tre­pre­neu­rial cer­tain et d’un in­ves­tis­se­ment per­son­nel et fi­nan­cier dans des start-up. À tel point que, cer­tai­ne­ment trop pres­sé de réa­li­ser ses pro­jets pro­fes­sion­nels et ex­tra-pro­fes­sion­nels, ce n’est qu’en 2014, 13 ans après son DUT, qu’il va­lide son ac­quis par un di­plôme d’in­gé­nieur of­fi­ciel du CNAM.

Au tra­vers du Prix DSI Big da­ta, le ju­ry a sou­hai­té ré­com­pen­ser l’ef­fort mis en oeuvre par Ber­trand Blond et ses équipes pour ex­ploi­ter et va­lo­ri­ser au maxi­mum les don­nées pro­duites dans le sys­tème d’in­for­ma­tion de Cer­france Al­liance Centre. L’écri­ture en 2015 d’un sché­ma di­rec­teur di­gi­tal (SDD) pré­fi­gure l’or­ga­ni­sa­tion de trai­te­ment big da­ta des don­nées qui va per­mettre d’ac­cé­lé­rer la stra­té­gie du groupe pour les dix pro­chaines an­nées.

La DSI en­tre­prend donc la ré­or­ga­ni­sa­tion com­plète de la car­to­gra­phie ap­pli­ca­tive pour « dé-si­lo­ter » les pro­ces­sus bu­si­ness et pou­voir res­pec­ter la « règle d’or » : col­lec­ter une seule fois la don­née avec un ni­veau de gra­nu­la­ri­té maxi­male.

Est ain­si mise en place une lo­gique de col­lecte au­to­ma­tique des in­for­ma­tions au­près des banques (re­le­vés ban­caires des clients), des fac­tures au for­mat élec­tro­nique au­près des four­nis­seurs, ou en­core de don­nées ex­ternes (mé­téo, cours des ma­tières pre­mières, etc.), pour nour­rir la pla­te­forme big da­ta qui de­vient le socle ali­men­tant les pro­ces­sus in­ternes et à par­tir de la­quelle peuvent être dé­ve­lop­pées de nou­velles offres (d’ana­lyse de don­nées fi­nan­cières, par exemple, et orien­tées temps réel) à des­ti­na­tion des clients du ca­bi­net d’ex­per­tise comp­table.

Confir­mé par sa di­rec­tion comme res­pon­sable de la stra­té­gie di­gi­tale, le DSI crée, fin 2015, une cel­lule La­bo R&D au sein de la DSI en in­té­grant deux pro­fils de da­ta scien­tists. L’an­née 2016 a été no­tam­ment consa­crée au pro­to­ty­page d’un « bot as­sis­tant virtuel in­tel­li­gent », sur le­quel pour­ront s’ap­puyer les col­la­bo­ra­teurs en l’in­ter­ro­geant dans les mis­sions de contrôle de don­nées fi­nan­cières (vé­ri­fi­ca­tion de la co­hé­rence des prix, dé­tec­tion d’une éven­tuelle fausse fac­tu­ra­tion, etc.). Ce ser­vice se­ra dé­ployé en test au pre­mier tri­mestre 2017.

Juste avant se­ra mise en place une toute nou­velle pla­te­forme de « pi­lo­tage 3.0 » à des­ti­na­tion des clients di­ri­geants d’en­tre­prise. Cette offre dé­ve­lop­pée grâce aux nou­velles com­pé­tences in­té­grées cor­rèle les in­for­ma­tions comp­tables de l’en­tre­prise à des sources de don­nées ex­ternes pour consti­tuer in fine un sys­tème plus pré­dic­tif qu’uni­que­ment des­crip­tif.

Le moyen pour la DSI de contri­buer en­core au dé­ve­lop­pe­ment des ac­ti­vi­tés de Cer­france Al­liance Centre.

De l’avis du ju­ry, Ber­trand Blond a dé­mon­tré par les pro­jets de sa DSI com­ment le big da­ta pou­vait s’in­té­grer in­tel­li­gem­ment au coeur des pro­cess de l’en­tre­prise.

Le ju­ry ré­com­pense éga­le­ment la di­men­sion so­ciale du DSI. Ce der­nier par­ti­cipe no­tam­ment au pro­gramme de men­to­rat d’atout DSI. Il in­ter­vient éga­le­ment lors de con­fé­rences sur la trans­for­ma­tion di­gi­tale et la cy­ber­sé­cu­ri­té, et adhère à plu­sieurs as­so­cia­tions et clubs de DSI. •

Ber­trand Blond ins­crit le big da­ta au coeur des pro­cess de Cer­france Al­liance Centre pour dé­li­vrer de nou­veaux ser­vices aux en­tre­prises clientes, mais aus­si aux col­la­bo­ra­teurs du ca­bi­net d’ex­per­tise comp­table.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.