Ré­seau so­cial d’en­tre­prise : Fa­ce­book joue les trouble-fête

L’édition 2017 de l’état de l’art des ré­seaux so­ciaux d’en­tre­prise, une étude an­nuelle du ca­bi­net Le­cko, livre son verdict. Fa­ce­book s’ins­talle par­mi les lea­ders, Mi­cro­soft conforte sa po­si­tion et les pe­tits édi­teurs se dis­tinguent no­tam­ment dans la ges­ti

IT for Business - - SOMMAIRE - Oli­vier Ro­ber­get

Il fau­dra dé­sor­mais comp­ter avec Fa­ce­book. Sa so­lu­tion Works­pace, lan­cée of­fi­ciel­le­ment à la fin de l’an­née der­nière, fait une en­trée re­mar­quée par­mi les ré­seaux so­ciaux d’en­tre­prise (RSE). Le ca­bi­net Le­cko, qui pré­sen­tait jeu­di 25 jan­vier le tome 9 de son étude an­nuelle sur l’état de l’art des RSE, la classe par­mi les lea­ders en ma­tière de dif­fu­sion et de la cir­cu­la­tion de l’in­for­ma­tion. Fa­ce­book re­ven­dique plu­sieurs di­zaines de mil­liers de dé­ploie­ments dans le monde dont cer­tains à grande échelle chez des grands comptes. Res­pon­sable Eu­rope de Works­pace, Ju­lien Le­sai­cherre énu­mère les atouts du pro­duit : une in­ter­face fa­mi­lière pour les trois-quarts des col­la­bo­ra­teurs fran­çais en rai­son de leurs pra­tiques per­son­nelles de Fa­ce­book et, sur­tout, la ca­pa­ci­té à em­bar­quer tous les em­ployés d’une en­tre­prise. Il n’est pas né­ces­saire de dis­po­ser d’un PC ou d’une adresse e-mail pour re­joindre le RSE, la tra­duc­tion au­to­ma­tique prend en charge une qua­ran­taine de langues et l’usage de la vi­déo fa­ci­lite la par­ti­ci­pa­tion de ceux qui sont moins à l’aise à l’écrit. Fa­ce­book se fait une place dans les grands comptes où règnent en maître Mi­cro­soft et Google.

« Choi­sir une so­lu­tion unique à l’échelle d’un groupe n’ap­porte pas une ga­ran­tie de col­la­bo­ra­tion trans­ver­sale en rai­son des dif­fi­cul­tés à fé­dé­rer les ins­tances dé­ployées dans les dif­fé­rentes en­ti­tés »

Ar­naud Ray­role, di­rec­teur gé­né­ral de Le­cko

Si Works­pace consti­tue une al­ter­na­tive dans le do­maine de la com­mu­ni­ca­tion in­terne, il ne couvre qu’une par­tie des usages des RSE. Ceux-ci sont éga­le­ment mis en oeuvre pour ca­pi­ta­li­ser et par­ta­ger la connais­sance, col­la­bo­rer dans le cadre d’un pro­ces­sus mé­tier et amé­lio­rer la pro­duc­ti­vi­té. Cha­cun de ces usages fait l’ob­jet d’un éclai­rage par­ti­cu­lier par le ca­bi­net Le­cko. Ain­si, dans le do­maine de la pro­duc­ti­vi­té, l’an­née 2016 a été mar­quée par l’en­goue­ment au­tour des Chat Ops. Dans le sillage de Slack se sont en­gouf­frées des so­lu­tions telles que talks­pi­rit ou Hip­chat. Mi­cro­soft ap­porte une ré­ponse avec Teams. Ce mo­dule d’of­fice 365 agrège des do­cu­ments, des tâches, des élé­ments de ca­len­drier, etc., dans un en­vi­ron­ne­ment conver­sa­tion­nel syn­chrone. Le pro­duit, dont la sor­tie of­fi­cielle in­ter­vien­dra dans quelques se­maines, est dis­tin­gué par le ca­bi­net Le­cko, qui en fait le lea­der in­con­tes­té des pla­te­formes so­ciales orien­tées pro­duc­ti­vi­té.

En dé­pit d’une force de frappe moins im­por­tante, les édi­teurs lo­caux tirent leur épingle du jeu. Ain­si, Know­ledge Pla­za conti­nue de do­mi­ner la ges­tion de connais­sances. Dans le seg­ment de la col­la­bo­ra­tion au ser­vice des pro­ces­sus, Ja­mes­pot, un RSE gé­né­ra­liste mais hau­te­ment per­son­na­li­sable, tient son rang et fi­gure par­mi les lea­ders. Les so­lu­tions de type Chat Ops, Slack en tête, convergent vers ce mar­ché avec une ap­proche dif­fé­rente, fon­dée sur l’in­té­gra­tion d’in­for­ma­tions is­sues d’ap­pli­ca­tions tierces dans un flux conver­sa­tion­nel. Pour la pre­mière an­née, le ca­bi­net Le­cko a son­dé les clients des édi­teurs sur leurs re­la­tions avec leur four­nis­seur. Les trois pre­miers sont dans l’ordre Ja­mes­pot, Know­ledge Pla­za et exo. Ce cri­tère de proxi­mi­té est à prendre en compte au mo­ment de choi­sir une so­lu­tion. •

La ma­trice des po­ten­tiels so­ciaux po­si­tionne une tren­taine de so­lu­tions en fonc­tion de leur cou­ver­ture des usages et leurs ap­ti­tudes à sa­tis­faire ces usages. Cinq fa­milles sont dis­tin­guées dans l’édition 2017 : les suites col­la­bo­ra­tives (A), un spé­cia­liste de la com­mu­ni­ca­tion (B), les Chat Ops (C), trois ac­teurs his­to­riques (D), deux pla­te­formes d’in­tra­net so­cial (E).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.