Dans le cloud et dans les clous

Les ESN ma­jeures du pays s’es­timent toutes en avance par rap­port aux pré­vi­sions de leurs plans stra­té­giques. Elles ont fi­na­le­ment bien gé­ré le pas­sage des en­tre­prises au cloud.

IT for Business - - SOMMAIRE - Pierre Lan­dry

Qu’on se le dise, l’ac­ti­vi­té du sec­teur des ser­vices liés au nu­mé­rique se porte bien. Si les trois té­nors fran­çais n’avaient pas en­core pu­blié leurs ré­sul­tats an­nuels au mo­ment de la ré­dac­tion de cet ar­ticle, il n’en reste pas moins que les pers­pec­tives in­di­quées par leurs ré­sul­tats in­ter­mé­diaires laissent en­vi­sa­ger une crois­sance su­pé­rieure à celle du mar­ché — de l’ordre de 2,5 % pour les ser­vices et de 2,8 % pour le conseil en tech­no­lo­gies — es­ti­mée par Syn­tec Nu­mé­rique. Seul Atos se­rait en de­çà de ce seuil. Pour l’en­semble, ce sont à la fois les « nou­velles tech­no­lo­gies » (cloud, big da­ta, mo­bi­li­té, etc.) et l’in­ter­na­tio­na­li­sa­tion qui ont été les plus pour­voyeuses de crois­sance en 2016. L’ho­ri­zon 2017 ap­pa­raît quant à lui un peu plus in­dé­cis au ni­veau in­ter­na­tio­nal du fait du Brexit et des nou­velles po­li­tiques mises en place aux ÉtatsU­nis. Mais l’eu­rope est dé­jà à elle seule un mar­ché por­teur pour les en­tre­prises de ser­vices fran­çaises.

Ak­ka Tech­no­lo­gies, Al­ten et Al­tran notent ain­si qu’une par­tie non né­gli­geable de leur crois­sance pro­vient du mar­ché al­le­mand, sur le­quel sont po­si­tion­nés près de 30 % des ef­fec­tifs d’ak­ka Tech­no­lo­gies. Toutes trois ont eu une ac­ti­vi­té in­ter­na­tio­nale fruc­tueuse. Sur ses 10 ac­qui­si­tions me­nées en 2016 — re­pré­sen­tant 1 700 consul­tants et 119 M€ de re­ve­nus —, Al­ten en a réa­li­sé 9 à l’in­ter­na­tio­nal, qui lui rap­portent dé­sor­mais plus de la moi­tié de son chiffre d’affaires, no­tam­ment aux États-unis et au Royaume-uni.

C’est en Asie et en Amé­rique que l’ac­ti­vi­té d’al­tran croît le plus vite. Les États-unis re­pré­sentent même 230 M€ de re­ve­nus pour L’ESN de Do­mi­nique Ce­rut­ti.

GFI In­for­ma­tique a pour sa part mi­sé sur l’eu­rope du sud. Au qua­trième tri­mestre 2016, la so­cié­té de Vincent Rouaix a ain­si pro­cé­dé aux ac­qui­si­tions du por­tu­gais Roff (spé­cia­liste de SAP) et de l’es­pa­gnol Efron, et a ain­si ré­équi­li­bré ses re­ve­nus vers l’in­ter­na­tio­nal. Un quart de son chiffre d’affaires — qui vient de pas­ser la barre sym­bo­lique du mil­liard d’eu­ros — y est dé­sor­mais réa­li­sé.

C’est aus­si l’eu­rope du sud qui a été choi­sie par Au­bay. L’ESN y a ac­quis dé­but 2016 la ESN es­pa­gnole Cast-in­fos. Une opé­ra­tion qui éta­blit son quo­ta in­ter­na­tio­nal à un tiers de son chiffre d’affaires et lui per­met au pas­sage de dé­pas­ser Groupe Open sur l’en­semble de l’an­née.

Groupe Open, dont le chiffre d’af­faire na­tio­nal dé­passe 92 % de ses re­ve­nus, est tou­jours at­ten­du sur le ter­rain des ac­qui­si­tions. Pour au­tant, le groupe de Fré­dé­ric Se­bag et Guy Ma­mou-ma­ni s’at­tend dé­jà à une crois­sance d’ac­ti­vi­té si­gni­fi­ca­tive en 2017 suite au gain du mar­ché UGAP d’as­sis­tante à maî­trise d’oeuvre d’ap­pli­ca­tions, conjoin­te­ment avec Atos. La ESN vise tou­jours des re­ve­nus de 500 M€ à échéance 2020.

Dans cette ca­té­go­rie « poids moyens », on no­te­ra la « dis­pa­ri­tion » d’au­sy, pas­sée sous pa­villon Rand­stad au mi­lieu de l’an­née der­nière, qui réa­li­sait en 2015 un CA de 394M€.

De­vo­team a an­non­cé son plan Scale ! qui am­bi­tionne de pas­ser la barre du mil­liard d’eu­ros de re­ve­nus en 2020, no­tam­ment par la crois­sance ex­terne et par des par­te­na­riats ren­for­cés avec les grands édi­teurs (Google, Red Hat, Ser­vi­ce­now, Sa­les­force, Mi­cro­soft).

En­fin, une page est en train de se tour­ner pour Eco­no­com. L’ESN a d’ores et dé­jà an­non­cé le dé­part de son di­ri­geant Bru­no Le­maistre, en place de­puis 2003, et le lan­ce­ment en septembre pro­chain d’un nou­veau plan stra­té­gique bap­ti­sé « e for ex­cel­lence ». Ce­lui-ci se­ra tour­né vers l’ef­fi­ca­ci­té opé­ra­tion­nelle et un mo­dèle plus orien­té vers le client. •

IN­CER­TI­TUDES SUR LE CONTEXTE IN­TER­NA­TIO­NAL

Les SSII ont ap­pris à sur­fer sur le cloud.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.