Zor­ro est ar­ri­vé…

IT for Business - - ÉDITORIAL -

Les moyens dé­blo­qués par les géants de l’an­cien monde pour exis­ter dans le nou­veau, le nu­mé­rique, sont co­los­saux. Par­fois pour s’ache­ter une lé­gi­ti­mi­té – com­prendre un pure player - dans le pay­sage des ac­teurs du nu­mé­rique, mais le plus sou­vent pour se trans­for­mer, ac­cul­tu­rer ses col­la­bo­ra­teurs, mo­der­ni­ser ses moyens d’in­ter­ac­tion avec ses clients, etc. En lais­sant par­fois sur la touche un pro­fes­sion­nel du nu­mé­rique, le DSI, pour mettre en exergue la nou­veau­té, le chan­ge­ment, et ac­cé­lé­rer le pro­ces­sus. So, wel­come to the CDO, the Chief Di­gi­tal Of­fi­cer !

Ne né­gli­geons pas son rôle, son ap­port dans cer­taines en­tre­prises, mais ce n’est pas lui Zor­ro qui, dans la chan­son, ar­rive sans se pres­ser – un tort dans cer­tains cas… Les ré­sul­tats de l’étude me­née par Ac­cen­ture en par­te­na­riat avec IT for Bu­si­ness (voir page 14) le confirment : le DSI est bien l’homme – ou la femme – de la si­tua­tion. Et par­mi les DSI in­ter­ro­gés, ils ne sont dé­sor­mais plus que 17% à ne pas être dans le cir­cuit des in­ves­tis­se­ments di­gi­taux, quand ils n’en sont pas di­rec­te­ment res­pon­sables. Parce que la réus­site de l’en­tre­prise passe par la créa­tion de va­leur pour ses clients, mais aus­si pour ses col­la­bo­ra­teurs, et que le DSI en est la che­ville ou­vrière par sa maî­trise du socle fon­da­men­tal que de­vient le sys­tème d’information dans un uni­vers tein­té de nu­mé­rique.

La vie de Zor­ro n’est tou­te­fois pas ai­sée. Prêt à em­bau­cher, il a un peu de mal à staf­fer ses équipes, no­tam­ment sur les postes d’ar­chi­tecte et ceux re­qué­rant des com­pé­tences en sé­cu­ri­té…

Et il a sou­vent en­core beau­coup d’ef­forts à faire pour mo­der­ni­ser le SI de l’en­tre­prise et le mettre au ni­veau re­quis pour en­trer dans l’ère des pla­te­formes et des éco­sys­tèmes. Gé­rer le mul­ti­cloud (voir page 64), col­la­bo­rer avec des start-up (voir page 56), créer des ca­ta­logues de ser­vices pour va­lo­ri­ser son tra­vail au­près des mé­tiers (voir page 52), ac­qué­rir des com­pé­tences ju­ri­diques (voir page 8) : il a vrai­ment du pain sur la planche. L’en­traide sous forme de men­to­rat (voir page 26) pour­ra lui être utile.

Ah, au fait, Zor­ro, ou­blie le che­val et le grand cha­peau… Re­garde plu­tôt du cô­té de l’in­for­ma­tique quan­tique. Se­lon l’étude d’ac­cen­ture, 9 % des en­tre­prises (13% dans l’industrie, 4 % dans les ser­vices) pra­tiquent une veille sur le su­jet. Et 17 % pour­raient l’ex­ploi­ter d’ici 2 à 3 ans. Même notre Pré­sident la place en tête de liste : « la France, avec ses par­te­naires eu­ro­péens, a pla­cé l’in­for­ma­tique quan­tique en tête de ses prio­ri­tés de re­cherche et dé­ve­lop­pe­ment pour les pro­chaines an­nées », a dé­cla­ré Em­ma­nuel Ma­cron, en an­non­çant, lors de son voyage en Aus­tra­lie, la pro­chaine créa­tion d’une en­tre­prise com­mune entre le CEA et l’aus­tra­lien Si­li­con Quan­tum Com­pu­ting.

Pierre Lan­dry Ré­dac­teur en chef

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.