Ci­ty­meo s’af­fiche sur tous les écrans

De­puis 5 ans, la start-up tou­lou­saine sim­pli­fie la ges­tion des parcs d’écrans connec­tés et fait la chasse aux « écrans noirs ».

IT for Business - - SOMMAIRE - STÉ­PHANE DARGET

Opex­me­dia fa­ci­lite le par­tage d’ap­pli­ca­tions lourdes

Pas­sion­nés par l’image et la vi­déo, les quatre fon­da­teurs de Ci­ty­meo partent d’un constat simple : trop d’écrans d’af­fi­chage dy­na­miques res­tent noirs ! Les causes sont mul­tiples : failles technologiques, dif­fi­cul­tés de prise en main des so­lu­tions du mar­ché et manque de temps des ges­tion­naires de flotte d’écrans… Pour le­ver ces dif­fi­cul­tés, ils mettent au point une so­lu­tion ma­té­rielle (ba­sée sur un Rasp­ber­ry­pi), se bran­chant sur n’im­porte quel té­lé­vi­seur/écran, qui dif­fuse les mes­sages même si la connexion in­ter­net est cou­pée. L’ou­til de ges­tion des cam­pagnes, une pla­te­forme Saas, d’un usage ex­trê­me­ment simple, per­met aux com­mu­ni­cants de se concen­trer sur leurs conte­nus sans avoir à se pré­oc­cu­per des dé­ploie­ments et de la ges­tion du parc. Ci­ty­meo par­ti­cipe à la com­mu­ni­ca­tion des com­mer­çants, des col­lec­ti­vi­tés lo­cales et plus ré­cem­ment de grands groupes tels que Veo­lia, Elior, E.le­clerc, EDF (com­mu­ni­ca­tion in­terne, ex­terne, di­gi­ta­li­sa­tion des points de ventes, ré­gies publicitaires...)

Ci­ty­meo fonc­tionne en mode agile. Comme l’ex­plique David Ke­ri­bin (CEO et co­fon­da­teur), « chaque jour, nous fai­sons évo­luer la so­lu­tion pour qu’elle ré­ponde au mieux aux at­tentes des uti­li­sa­teurs : nous élar­gis­sons le champ des com­pé­tences pour tou­jours être à la pointe.

En no­vembre 2017, nous fê­tions les 5 ans de Ci­ty­meo. 5 an­nées de R&D et de struc­tu­ra­tion, près de 5000 écrans connec­tés et une crois­sance de 300% ». Les ef­fec­tifs sont pas­sés l’an­née der­nière de 9 à 18 sa­la­riés et « 2018 marque un tour­nant dans notre his­toire ». En ef­fet, en jan­vier der­nier, la so­cié­té a le­vé 2,5M€ au­près de Ca­phorn In­vest. Ce fonds est spé­cia­li­sé dans les start-up technologiques qui adressent le re­tail au ni­veau européen. Par ailleurs, la stra­té­gie de dis­tri­bu­tion s’étend de­puis le dé­but de l’an­née au mode in­di­rect grâce à des par­te­naires comme Sharp. Ce chan­ge­ment de taille du bu­si­ness et l’in­ter­na­tio­na­li­sa­tion de la stra­té­gie de­mandent, se­lon David Ke­ri­bin, « une grande flexi­bi­li­té en termes or­ga­ni­sa­tion­nels : c’est une aven­ture à la fois hu­maine et tech­no­lo­gique ! »

De gauche à droite : An­toine Lu­bi­neau, David Ke­ri­bin, James Pa­cker et Jos­se­lyn Her­mitte

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.