Qui ? Ay­me­line Va­lade en to­tal look Dior

Jalouse - - SOMMAIRE -

N.M. (MOT AN­GL.). 1. DANS UN AU­DI­TO­RIUM OU UNE SALLE DE SPORT, DÉ­SIGNE LA LIGNE DES FAU­TEUILS LA PLUS PRÈS DE LA SCÈNE OU DU TER­RAIN OÙ SE DÉ­ROULE L’AC­TION. AUX ÉTATS-UNIS, CE RANG EST SQUAT­TÉ PAR LEO­NAR­DO DI­CA­PRIO, JAY Z, BEYON­CÉ OU RI­HAN­NA ET, DE PLUS EN PLUS SOU­VENT, PAR DES MAN­NE­QUINS QUI PORTENT LA BONNE BAS­KET (VOIR “MISS AND MATCH” P. 198) 2. DANS LE MONDE DE LA COUTURE, IN­DIQUE LE PRE­MIER RANG DES DÉ­FI­LÉS OÙ SONT AS­SISES LES CÉ­LÉ­BRI­TÉS, LES RÉ­DAC­TRICES DE MODE IN­FLUENTES ET AC­CES­SOI­RE­MENT LA MA­MAN OU LE CHIEN DU CRÉA­TEUR (VOIR “IDÉES FIXES” P.202). PLACE HIÉ­RAR­CHIQUE ET STRA­TÉ­GIQUE HAU­TE­MENT DÉ­SI­RABLE, ELLE SYM­BO­LISE DE FA­ÇON IM­PLA­CABLE LE POU­VOIR DE CELLES QUI POSENT LEUR JUPE CRAYON SUR CES PRÉ­CIEUX SIÈGES. CER­TAINES QUI VIENNENT D’AR­RI­VER ONT L’AIR DE S’Y PLAIRE, COMME L’AC­TRICE IT-GIRL CRES­SI­DA BO­NAS (P. 104). D’AUTRES SONT EN TRAIN DE S’EN ÉCHAP­PER AVEC JOIE, TELLE CA­RA DE­LE­VINGNE LUI PRÉ­FÉ­RANT LE TA­PIS ROUGE DES OS­CARS (P. 176). D’AUTRES EN­CORE LE TRANSPOSENT D’UN MONDE À UN AUTRE, DE LA MODE AU MU­SÉE, COMME GA­RAGE POUR DASHA ZHUKOVA, LA NOU­VELLE IM­PÉ­RA­TRICE DE L’ART RUSSE (P. 188).

“C’ÉTAIT LA CO­HUE CE DÉ­FI­LÉ. JE PENSE QUE J’AI ÉCRA­SÉ L’ÉQUI­VALENT DE 250 000 EU­ROS DE CHAUS­SURES SAINT LAURENT.” LOÏC PRIGENT

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.