Juste la fin du monde

Jalouse - - BREAKING NEWS -

CI­NÉASTE AUX LOOKS VI­BRANT SE­LON SES ÉMO­TIONS, XA­VIER DO­LAN A FAIT SIENNE LA PHRASE D'ANA­TOLE FRANCE : “J'AI TOU­JOURS PRÉ­FÉ­RÉ LA FO­LIE DES PAS­SIONS à LA SA­GESSE DE L'IN­DIF­FÉ­RENCE.” UNE CITATION QUI IM­PRIME LE MOINDRE BOUT DE TIS­SU DE SON DER­NIER FILM.

Avec des cos­tumes aus­si par­lants que des dia­logues, pas éton­nant que Juste la fin du monde soit dé­dié à Fran­çois Barbeau, cos­tu­mier ca­na­dien gé­nial, dis­pa­ru cette an­née. L'homme avait un sou­ci dingue du dé­tail qu'il a trans­mis à Xa­vier Do­lan. Le réa­li­sa­teur a donc pa­tiem­ment pa­ré quatre de ses per­son­nages d'un cos­tume clin­quant. C'est tout un art, les ha­bits du di­manche. Il s'agit de mar­quer le coup. Mon­trer l'ef­fort. En l'oc­cur­rence, nous avons là une sé­rie de fringues ner­veuses, brillantes, mo­biles, aus­si vo­lon­tai­re­ment char­gées et co­pieuses que les pe­tits fours écoeu­rants qui at­tendent Louis, le fils pro­digue, de re­tour chez les siens après des an­nées d'ab­sence.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.