Voyage

Et si Saint-barth n'était pas qu'une des­ti­na­tion ré­ser­vée à la jet-set ? C'est le nou­veau pa­ri de Ju­lien Sor­monte, fon­da­teur des res­tau­rants Ma­man à New York et To­ron­to. Ren­contre in si­tu en com­pa­gnie de Mi­ka Ben Oth­man, fraî­che­ment ar­ri­vé sur l'île pour

Jalouse - - SOMMAIRE - Par Phi­lippe Combres Pho­tos Pierre Car­reau

L’hô­tel bou­tique Tro­pi­cal à St-barth

Vous ve­nez de re­prendre l’hô­tel Tro­pi­cal, pou­vez-vous nous ra­con­ter le pro­jet ?

Ju­lien Sor­monte : Le Tro­pi­cal a été un vé­ri­table coup de coeur ! Lors de la pre­mière vi­site avec mon as­so­cié Pa­trice Ca­va­lier, on s'est dé­ci­dés en quelques mi­nutes. On est en train de dé­ve­lop­per une marque hô­te­lière bo­hème chic, des hô­tels bou­tiques 4 et 5 étoiles, dans di­vers en­droits lé­gen­daires de la pla­nète. Saint-barth et le Tro­pi­cal nous sont ap­pa­rus comme évi­dents pour ac­cueillir un éta­blis­se­ment simple et chic, au­then­tique et dé­con­trac­té, à l'image de la phi­lo­so­phie qui nous anime. Quel type de clien­tèle fré­quen­te­ra le lieu ? J.S. : La pas­sion pour l'hô­tel­le­rie m'a été trans­mise par Jean-louis Costes. L'idée de s'adap­ter à la sin­gu­la­ri­té d'un en­droit, de ra­con­ter une his­toire au­then­tique avec les codes d'au­jourd'hui. À Saint-barth, il y a beau­coup de très beaux et luxueux hô­tels, mais par­fois un peu pro­to­co­laires. Notre époque change, le Tro­pi­cal

a été pen­sé pour une clien­tèle plus jeune, aux goûts plus simples, et da­van­tage en quête de plai­sirs dé­com­plexés que d'oné­reuses pres­ta­tions su­per­flues. Notre pre­mier client a été l'équipe créa­tive de Pra­da, qui ve­nait pour réa­li­ser les pho­tos de sa col­lec­tion ex­clu­sive pour Saint-barth. Très vite, les gens se sont ap­pro­prié l'hô­tel comme une grande mai­son de va­cances, avec des mo­ments de tra­vail et de dé­tente, et de notre cô­té on a sui­vi leur rythme, on s'est to­ta­le­ment adap­tés. J'ai eu la chance de beau­coup voya­ger lors de ma pre­mière car­rière en tant que bas­ket­teur pro­fes­sion­nel ; j'ai af­fi­né mes ré­fé­rences en termes de ré­cep­tion et de bien-être en gé­né­ral. Le pro­jet, au-de­là de créer un hô­tel, est de pro­po­ser un état d'es­prit grâce au­quel les vi­si­teurs se sentent très ra­pi­de­ment “chez eux”. Com­ment cette sim­pli­ci­té au­then­tique se re­trouve-t-elle dans votre cui­sine ? J.S. : La base est simple : des pro­duits frais, cui­si­nés mi­nute. Ce qui prime, c'est le plai­sir d'une cui­sine ap­pé­tis­sante avec des plats qu'on aime bien man­ger. La carte se crée à l'ins­tinct avec nos clients, et grâce à un couple de cui­si­niers ta­len­tueux qui mixent leurs di­verses ex­pé­riences de voyages. Une cui­sine gour­mande mais saine, avec des pro­po­si­tions vé­gé­ta­riennes et ve­gan, ja­mais en­nuyeuses, à l'image de nos res­tau­rants Ma­man de New York et de To­ron­to, hom­mage à la cui­sine de nos ma­mans. Com­ment ima­gi­nez-vous le sé­jour idéal de vos hôtes ?

Mi­ka Ben Oth­man : Se­lon l'ins­pi­ra­tion bo­hème chic pui­sée de My­ko­nos à Ibi­za en pas­sant par la Tu­ni­sie, mise en scène par Phi­lippe Xer­ri de Rock the Kas­bah. L'idée c'est d'être vrai­ment “comme à la mai­son”, nous pro­po­sons des ac­ti­vi­tés sin­gu­lières pas for­cé­ment vues par­tout. Der­rière un pan de pa­pier peint noir de Can­dice Kaye, nous avons la chance d'avoir un es­pace ga­le­rie/ate­lier que nous al­lons mettre à la dis­po­si­tion d'ar­tistes, d'ar­chi­tectes et de de­si­gners pour des pro­jets entre l'île et la scène contem­po­raine in­ter­na­tio­nale. Cô­té mu­sique, nous pri­vi­lé­gie­rons des per­for­mances élec­troa­cous­tiques, un gui­ta­riste au bord de la pis­cine, un pia­niste au bar, am­biance cock­tail. Nous pro­po­se­rons aus­si des dî­ners thé­ma­tiques, jazz, vi­déo, art… Cô­té bien-être, il fau­dra se rendre dans une pe­tite ca­bane, un peu ca­chée der­rière le jar­din tro­pi­cal, un lieu se­cret, à l'image de l'hô­tel, pro­fes­sion­nel mais ja­mais os­ten­ta­toire. Un lieu où l'on se sent bien, tout sim­ple­ment… Tro­pi­cal Ho­tel : Baie de Saint-jean, 97133 Saint-bar­thé­le­my. Ré­ser­va­tions : contact@tro­pi­cal­ho­tel-st­barth.com. Tél. +590 590 27 64 87. tro­pi­cal­ho­tel-st­barth.com. Chambre à par­tir de 275 €. Res­tau­rant à par­tir de 40 €.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.