Mat­thieu Ronsse : le plus hé­té­ro­clite

Jalouse - - ART -

Ce peintre belge de 38 ans semble ne pas avoir choi­si son camp dans l'his­toire de l'art, et c'est jus­te­ment ce qui rend son tra­vail pal­pi­tant. Il em­brasse à la fois la pein­ture clas­sique et des dé­marches contem­po­raines avec une maî­trise rare. Que ce soit au moyen de toiles fi­gu­ra­tives, de cé­ra­miques ou d'ins­tal­la­tions, son tra­vail semble tou­jours en cours de créa­tion, in­ache­vé et in­tri­guant. La VNH Gal­le­ry à Pa­ris vient d'ac­cueillir deux de ses ex­po­si­tions qui montrent bien son art du brouillage des pistes. Il a même ha­bi­té et créé dans la ga­le­rie en août. Il ex­plique : “Je suis me suis tou­jours ren­du compte que je vou­lais sai­sir les choses de la vie, ces mêmes choses qui me tou­chaient, en­fant. Chez VNH Gal­le­ry, j'avais en tête une Des­cente de croix de Van Dyck, mais aus­si la fougue de Kurt Co­bain et Clau­dio `El Dia­blo' Chiap­puc­ci, meilleur grim­peur du Tour de France en 1991 et 1992, dont les ac­cé­lé­ra­tions ful­gu­rantes me don­naient des fris­sons.” Le ré­sul­tat ? Des pein­tures à l'huile d'une grande mi­nu­tie ins­pi­rées par les maîtres hol­lan­dais et es­pa­gnols mê­lées à des ob­jets de notre temps. Avec tou­jours ce sen­ti­ment de work in pro­gress. Car avec Ronsse, qui a eu le dé­clic de la pein­ture à 10 ans après une chute de vé­lo, le spec­ta­teur conti­nue l'oeuvre en re­com­po­sant l'uni­vers chao­tique de ce peintre clai­re­ment post-mo­derne.

Photo Jules Faure

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.