De l’hu­mus à base de fu­mier de che­val

Jardin Facile - - Potager -

1Nos an­cêtres ont com­pris très tôt que le fu­mier de che­val était ex­cellent pour amen­der les sols. Et con­trai­re­ment à au­jourd’hui, on en avait lar­ge­ment as­sez au­tre­fois. Ce­pen­dant, le fu­mier n’était pas uti­li­sé frais, mais mé­lan­gé à la terre exis­tante dans une pro­por­tion 1:1, mis en tas et main­te­nu hu­mide de fa­çon ho­mo­gène. Au bout de quatre se­maines, on dé­pla­çait le tas, en ré­dui­sant les élé­ments gros­siers. Quatre se­maines plus tard, l’hu­mus était prêt à l’em­ploi. On uti­li­sait le sub­strat meuble et fi­ne­ment gra­nu­leux comme un com­post or­di­naire pour pré­pa­rer les plates-bandes au potager.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.