Jardins de mai­sons mi­toyennes

Les ter­rains longs et étroits der­rière la mai­son sont ir­rem­pla­çables – trans­for­mez votre pe­tit jar­din en un havre de paix où vous vous sen­tez réel­le­ment bien

Jardin Facile - - La Une -

Dans les endroits où les ter­rains à bâ­tir sont de plus en plus exi­gus, il reste peu de place pour un jar­din. Mais si vous ne pos­sé­dez qu’un jar­din «mou­choir de poche», vous pour­rez peut-être en ti­rer meilleur par­ti que vous ne pen­siez à pre­mière vue.

Le plus im­por­tant, c’est de choi­sir un style pré­cis et de s’y te­nir. Vous ai­me­riez don­ner da­van­tage de struc­ture à votre ter­rain? Dans ce cas, op­tez pour un style mo­derne, des lignes droites et des élé­ments de construc­tion épu­rés. Des ga­bions, des mas­sifs sur­éle­vés et des bas­sins per­mettent de di­vi­ser un jar­din for­mel en plu­sieurs zones. Le re­cours à des élé­ments ou à des plantes pla­cés de fa­çon sy­mé­trique offre des pos­si­bi­li­tés d’amé­na­ge­ment fas­ci­nantes. En re­vanche, les adeptes du style ro­man­tique pour­ront créer plu­sieurs es­paces dans le jar­din à l’aide de che­mins en courbes ou des bor­dures de mas­sifs on­du­lées ou en­core des ar­ceaux gar­nis de plantes grim­pantes à flo­rai­son opu­lente.

Créa­tion de plu­sieurs es­paces : un élé­ment im­por­tant

Pla­ni­fiez éga­le­ment les élé­ments que vous sou­hai­tez avoir dans votre jar­din ou qui vous manquent. Vous ai­mez bien uti­li­ser des plantes aro­ma­tiques fraîches en cui­sine ? Dans ce cas, ré­flé­chis­sez à la ma­nière dont vous pour­riez in­té­grer un coin aro­mates à proxi­mi­té de la ter­rasse. Vous pouvez op­ter pour une éta­gère sus­pen­due avec des pots d’herbes aro­ma­tiques, et ga­gner ain­si de la place, pour un mas­sif sur­éle­vé ou une spi­rale aro­ma­tique. Vous ai­me­riez avoir un deuxième coin re­pos, qui vous per­met­trait de vous re­ti­rer et d’ob­ser­ver le jar­din sous un autre angle ? Des­si­nez un plan de votre ter­rain en res­pec­tant l’échelle et dé­pla­cez le banc ima­gi­naire sur le des­sin jus­qu’à ce que vous ayez trou­vé l’em­pla­ce­ment idéal. Il peut être utile de dé­li­mi­ter cer­tains es­paces avec dif­fé­rents re­vê­te­ments, par exemple, une couche de gra­vier ou une tex­ture de bois. Et le plus im­por­tant : veillez à ce que les plan­ta­tions soient at­trayantes toute l’an­née.

On de­vrait pou­voir vivre les chan­ge­ments de sai­sons dans n’im­porte quel jar­din. Les fleurs à bulbe telles que les tu­lipes et les nar­cisses sont par­faites pour ac­cueillir le prin­temps. Si vous n’avez pas as­sez de place pour en plan­ter, les bacs et les pots pour plantes sai­son­nières pour­ront com­plé­ter l’en­semble.

Des plantes grim­pantes exu­bé­rantes créent une at­mo­sphère en­chan­te­resse, ha­billent les li­mites de pro­prié­té et de struc­tu­rer le jar­din de fa­çon ho­ri­zon­tale. Grâce aux plan­ta­tions gé­né­reuses et au bas­sin qu’en­jambe un pon­ton en bois, on peut se pas­ser d’une pe­louse. Des pa­vages consti­tués de pe­tits élé­ments per­mettent de dé­fi­nir dif­fé­rentes zones.

Mo­derne mais confor­table C’est ain­si que l’on peut qua­li­fier ce jar­din. Des élé­ments de construc­tion tels que les ga­bions comme brise-vue, la ter­rasse en gra­vier et le bas­sin for­mel sont as­so­ciés à des plan­ta­tions opu­lentes. Le pe­tit abri de jar­din re­prend, lui aus­si, les cou­leurs do­mi­nantes blanche et verte et s’in­tègre ain­si par­fai­te­ment dans l’en­semble.

De la place pour des jeux d’eau, il y en a dans n’im­porte quel jar­din, ne se­rait-ce que sous forme de fon­taine mu­rale avec cla­po­tis d’eau. La pa­tine de mousse qui se forme avec le temps lui donne un air mys­té­rieux, tout comme le cadre a base d’hor­ten­sias.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.