Pommes : les meilleures va­rié­tés pour le jar­din

Jardin Facile - - La Une -

Ces fruits à pé­pins ont beau­coup plus à of­frir que quelques va­rié­tés clas­siques. Dé­cou­vrez les nou­veaux culti­vars aux fruits aro­ma­tiques et quelques ra­re­tés mé­ri­tant d’être pré­ser­vées

La pomme est sans doute le fruit le plus ap­pré­cié. La grande di­ver­si­té de va­rié­tés est in­éga­lable, mais il est dif­fi­cile de s’en rendre compte lorsque l’on fait ses courses au su­per­mar­ché. L’offre ne va­rie même pas en fonc­tion des sai­sons et se li­mite à des va­rié­tés telles que ‘Jo­na­gold’, ‘Brae­bum’ ou ‘Pink Lady’. Avec un peu de chance, on peut tom­ber sur des culti­vars tra­di­tion­nels comme ‘Gra­ven­stei­ner’ ou ‘Cox Orange’ en fai­sant son mar­ché.

Si vous sou­hai­tez plan­ter un pom­mier, op­tez plu­tôt pour une autre va­rié­té. De toute ma­nière, les va­rié­tés pour la culture pro­fes­sion­nelle sont exi­geantes et conviennent dif­fi­ci­le­ment pour un jar­din ou un ver­ger. L’ob­ten­tion de ren­de­ments sa­tis­fai­sants et d’une bonne qua­li­té exige, en règle gé­né­rale, un sol ferme et l’em­ploi consé­quent de pro­duits phy­to­sa­ni­taires.

Des culti­vars moins connus peuvent tout à fait ri­va­li­ser avec les va­rié­tés stan­dard sur le plan gus­ta­tif, et n’ont pas be­soin d’être trai­tés contre la ta­ve­lure et l’oï­dium. ‘Ru­bi­no­la’ est aus­si ju­teuse et aro­ma­tique que la pomme ‘El­star’. ‘To­paz’ est une bonne al­ter­na­tive à ‘Pink Lady’ et fait par­tie des dix meilleures pommes en agri­cul­ture bio­lo­gique. Quant à la va­rié­té re­com­man­dée aux per­sonnes ap­pré­ciant les pommes d’été au goût ra­fraî­chis­sant et pé­tillant comme ‘Ga­la’, elle s’ap­pelle ‘Ne­la’.

Il existe éga­le­ment quelques bonnes va­rié­tés an­ciennes, telles

La forme de l’arbre est liée à la taille du jar­din

que ‘Gold­parmäne’, qui sont in­té­res­santes lors­qu’on est prêt à in­ves­tir un peu de temps dans la taille et l’entretien. On est alors ré­com­pen­sé par un arôme de pomme in­tense, rap­pe­lant lé­gè­re­ment la noix, et des fruits ju­teux, aus­si dé­li­cieux fraî­che­ment cueillis que sur une tarte ou comme com­pote.

Concer­nant la forme de l’arbre, celle-ci dé­pend de la taille du jar­din. Un arbre de­mi-tige exige en­vi­ron 40 m2, un arbre haute-tige jus­qu’à 100 m2 – il fau­dra te­nir compte éga­le­ment de la hau­teur cor­res­pon­dante et de l’ombre por­tée. Les va­rié­tés de pommes gref­fées sur des porte-greffes à crois­sance lente conviennent aus­si en li­mite de pro­prié­té ; elles pro­duisent, dès la troi­sième an­née, des fruits pou­vant se ré­col­ter sans échelle. Un arbre haute-tige met entre 5 et 8 ans avant de don­ner ses pre­miers fruits.

Comme les arbres de pe­tite taille pos­sèdent un sys­tème ra­ci­naire plus faible, les ap­ports d’eau et de nu­tri­ments sont im­por­tants pour réus­sir la culture. Il fau­dra épandre des quan­ti­tés gé­né­reuses de com­post au­tour de l’arbre et ar­ro­ser fré­quem­ment, sur­tout les pre­mières an­nées sui­vant la plan­ta­tion : les ré­coltes se­ront alors abon­dantes et vous res­te­ra suf­fi­sam­ment de pommes pour la cui­sine et la cave.

Un grand pom­mier pos­sède un charme par­ti­cu­lier. Des va­rié­tés à la crois­sance vi­gou­reuse comme ‘Gold­parmäne’ donnent de nom­breux fruits aro­ma­tiques en au­tomne. Comme chez la plu­part des va­rié­tés tra­di­tion­nelles, les pommes mû­rissent sou­vent de fa­çon ir­ré­gu­lière, ce qui né­ces­site de les cueillir en plu­sieurs pas­sages. C’est su­per, car ce­la per­met de trans­for­mer les fruits au fur et à me­sure!

Vous sau­rez qu’il est temps de cueillir les pommes lorsque leur peau at­teint la co­lo­ra­tion ty­pique pour l’es­pèce. Les pommes d’au­tomne et d’hi­ver sont prêtes à être cueillies quand il suf­fit de les sou­le­ver et de tour­ner pour les dé­ta­cher. Si vous les cou­pez en deux, la chair ne doit pas pré­sen­ter de re­flet vert. Les va­rié­tés des­ti­nées à la con­ser­va­tion doivent conti­nuer de mû­rir après la cueillette et dé­ploient plei­ne­ment leur arôme quelques se­maines seule­ment après la ré­colte. Les fruits pré­vus pour la consom­ma­tion di­recte se­ront lais­sés sur l’arbre le plus long­temps pos­sible et cueillis à pleine ma­tu­ri­té.

L’au­tomne est la pé­riode idéale pour plan­ter un pom­mier. Com­men­cez par creu­ser un trou de plan­ta­tion en veillant à ce qu’il reste en­vi­ron cinq cen­ti­mètres tout au­tour de la motte. Un pa­nier en grillage à poules pro­tège les jeunes ra­cines contre les dé­gâts des cam­pa­gnols. At­ten­tion : une fois que vous au­rez com­blé le trou avec de la terre meuble, le point de greffe ren­flé de­vra se trou­ver à en­vi­ron 10 cm au-des­sus du sol.

Un arbre en buis­son fin convient éga­le­ment pour les pe­tits jar­dins. Si vous avez un peu plus de place, vous pour­rez plan­ter plu­sieurs va­rié­tés avec dif­fé­rentes pé­riodes de ma­tu­ri­té. Et comme les pom­miers ne sont pas ca­pables nor­ma­le­ment de s’au­to­fé­con­der et qu’ils de­mandent la pré­sence d’une va­rié­té pol­li­ni­sa­trice, la fé­con­da­tion est as­su­rée dans ce cas.

Les pommes an­ciennes comme ‘Cox Po­mo­na’, une va­rié­té ré­sis­tante à la ta­ve­lure, cou­sine de ‘Cox Orange’ qui, elle, est su­jette au cham­pi­gnon, ont sou­vent une chair à cel­lules fines et ju­teuse, mais plu­tôt molle. Si vous pré­fé­rez les va­rié­tés cro­quantes, choi­sis­sez des culti­vars plus ré­cents tels que ‘Ru­bi­nette’.

La pour­ri­ture des fruits est due en gé­né­ral à la mo­ni­liose, une ma­la­die cryp­to­ga­mique. Les spores pé­nètrent dans la chair par des pe­tites bles­sures au ni­veau de la peau. Pour évi­ter que le cham­pi­gnon ne se pro­page, il est conseillé d’en­le­ver tous les fruits at­teints dès les pre­miers symp­tômes. Im­por­tant : il ne faut pas lais­ser les fruits dé­jà mo­mi­fiés et secs sur l’arbre, mais les cueillir et les éli­mi­ner.

A LIRE : ‘Culti­ver et soi­gner les frui­tiers’ c’est l’in­dis­pen­sable en ma­tière de culture et de soin des arbres frui­tiers. Très bien illus­tré et ri­gou­reux sur le plan tech­nique, c’est l’al­lié des amou­reux du ver­ger ! (Edi­tions Ey­rolles, 32 eu­ros)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.