As­ters : de mer­veilleuses fleurs tar­dives

En sep­tembre et en oc­tobre, lorsque les autres fleurs com­mencent à se faire rares, les pit­to­resques as­ters d’au­tomne sont en pleine forme

Jardin Facile - - Sommaire -

La sai­son au jar­din touche len­te­ment à sa fin, mais la na­ture n’a pas en­core per­du son éclat. Loin s’en faut ! Les feuilles co­lo­rées, les baies, les fleurs d’été et les vi­vaces à flo­rai­son tar­dive sé­duisent par leur ra­vis­sant jeu de cou­leurs et an­noncent la troi­sième sai­son de l’an­née.

Avec leurs fleurs blanches, vio­lettes, bleues et roses, les as­ters com­plètent à mer­veille les teintes au­tom­nales clas­siques, à sa­voir le brun, le rouge et l’orange. Les vi­vaces peu exi­geantes ne se lassent pas de fleu­rir, même lorsque les tem­pé­ra­tures baissent. Dans un mas­sif en bor­dure de ter­rasse, les as­ters nains (As­ter du­mo­sus) ro­bustes tels que ‘Blauer Glet­scher’ (vio­let), ‘Ro­sen­wich­tel’ (rose) et ‘Niobe’ (blanc) sont par­ti­cu­liè­re­ment jo­lis en groupes. Pour la culture en pots, choi­sis­sez des culti­vars d’as­ters nains mo­dernes, au port com­pact, sphé­rique et bien ra­mi­fié. ‘In­di­go’ (vio­let) et ‘Zir­kon’ (rose) fleu­rissent dès dé­but sep­tembre, sui­vis vers le mi­lieu du mois et jusque tard en oc­tobre par des va­rié­tés telles que ‘Azu­rit’ (li­las), ‘Be­ryll’ (rose) et ‘Purple Dia­mond’ (pourpre), toutes re­com­man­dées pour la culture en pot. Comme plantes par­te­naires, pri­vi­lé­giez les gra­mi­nées et la bruyère, ou en­core la gen­tiane, le sé­dum, les vio­lettes cor­nues et la fausse bruyère (Cu­phea).

Les as­ters nains

‘Rose Crys­tal’ (rose), ‘Sap­phire’ (cou­leur la­vande) et ‘Aqua Com­pact’ (bleu ciel), aux cou­leurs as­sor­ties, ornent la ter­rasse grâce à leurs in­nom­brables fleurs. Ces va­rié­tés ré­sis­tantes au froid sont in­sen­sibles au mil­diou. Les laîches (Ca­rex), l’herbe-auxé­cou­villons (Pen­ni­se­tum) et les phy­sa­lis com­plètent les fleurs sai­son­nières.

La ter­rasse en gra­vier in­cite à se mettre au vert. L’érable, le ro­seau de Chine (Mis­can­thus) et les grands as­ters d’au­tomne créent un cadre haut en cou­leur. Comme les tiges de ces der­niers se dé­gar­nissent fa­ci­le­ment dans le tiers in­fé­rieur, ce­la vaut la peine de plan­ter des dah­lias et des cos­mos au pre­mier rang.

Des sus­pen­sions co­lo­rées à base d’as­ters ‘Pink To­paz’, de vio­lettes cor­nues et d’heu­chères. Les pa­niers à anses ta­pis­sés de mousse ont tout sim­ple­ment été re­liés entre eux à l’aide de fil de fer pour for­mer une sus­pen­sion flo­rale et ac­cro­chés à un cro­chet so­lide.

Des as­ters nains blancs, ins­tal­lés dans des pa­niers rus­tiques, font naître une am­biance cam­pa­gnarde. La cou­leur neutre se com­bine avec de nom­breuses plantes, ici avec des vio­lettes cor­nues et de la sauge.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.