Com­ment re­con­naître le compost mur

Jardin Facile - - Jardin D’ornement -

8

En fonc­tion de la sai­son, la trans­for­ma­tion de frag­ments de plantes gros­siers en hu­mus fon­cé met entre six et douze mois. Le compost mûr dé­gage une odeur agréable de terre de fo­rêt. Mis à part des co­quilles d’oeufs et quelques pe­tits mor­ceaux de bois, il ne de­vra plus conte­nir d’élé­ments gros­siers. En bras­sant et en mé­lan­geant, on peut ac­cé­lé­rer le pro­ces­sus. Ce­la per­met de cor­ri­ger lé­gè­re­ment le dé­rou­le­ment de la dé­com­po­si­tion. Si la ma­tière est trop sèche, ajou­tez des dé­chets verts frais ou hu­mi­di­fiez chaque nou­velle couche avec un ar­ro­soir. Si le tas de compost pour­rit et dé­gage une odeur de moi­si, l’ajout de vi­vaces à longues tiges cou­pées, de feuilles mortes ou de branches broyées per­met d’ameu­blir et d’aé­rer les ma­tières hu­mides.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.