Les plantes sau­vages har­mo­nisent le pro­ces­sus

Jardin Facile - - Jardin D’ornement -

6

Dans le do­maine de la culture bio­dy­na­mique, on ajoute aux ma­tières fraî­che­ment mises au com­pos­tage une pré­pa­ra­tion à base d’ex­traits d’achil­lée, de ca­mo­mille (ci-des­sus à gauche), d’or­tie, d’écorce de chêne, de pis­sen­lit (ci-des­sous à droite) et de va­lé­riane. Même en pe­tite quan­ti­té, ces plantes har­mo­nisent le pro­ces­sus de dé­com­po­si­tion et sti­mulent la for­ma­tion d’hu­mus dans le sol ain­si que la crois­sance et la ré­sis­tance des plantes. D’autres com­plé­ments à base de poudre de roche et de cal­caire d’algues ap­portent au compost des oli­go­élé­ments et neu­tra­lisent les odeurs. La poudre d’ar­gile as­sure la for­ma­tion d’agré­gats d’hu­mus stables ; elle est im­por­tante si vous sou­hai­tez amé­lio­rer un sol sa­blon­neux. Au­tre­fois, on re­com­man­dait sou­vent l’ajout de cya­na­mide cal­cique pour éli­mi­ner les graines de mau­vaises herbes ou les agents pa­tho­gènes et pour aug­men­ter la te­neur en azote. Les jar­di­niers bio re­noncent à ce com­plé­ment toxique pour les pe­tits ani­maux et ren­forcent l’ef­fet fer­ti­li­sant en ajou­tant du fu­mier de bo­vins ou en hu­mi­di­fiant le compost avec du pu­rin d’or­ties.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.