Fin d’au­tomne, la meilleure pé­riode pour plan­ter

Heu­chères : des exemples de mas­sifs co­lo­rés Viorne : un ar­buste au charme na­tu­rel

Jardin Facile - - La Une -

Si vous sou­hai­tez que l’an­née au jar­din s’achève sur une jo­lie co­lo­ra­tion au­tom­nale, vous pen­se­rez en pre­mier lieu à l’érable du Ja­pon. Mais le grand groupe des viornes offre, lui aus­si, une sé­rie d’arbres aux cou­leurs spec­ta­cu­laires, que l’on peut sou­vent mieux in­té­grer dans un par­terre de fleurs ou dans une haie.

Sur les 150 es­pèces por­tant le nom bo­ta­nique de Vi­bur­num, quelques-unes des plus lu­mi­neuses et des plus at­trayantes sont ori­gi­naires d’amé­rique. La viorne flexible (Vi­bur­num len­ta­go) ain­si que la viorne nue (Vi­bur­num nu­dum), par exemple, co­lorent leurs feuilles des cou­leurs ty­piques de l’été in­dien, qui

Am­biance été in­dien au jar­din

vont du jaune et orange au brun rouge en pas­sant par le rouge fon­cé. Cette co­lo­ra­tion au­tom­nale per­met de pro­lon­ger la sai­son au jar­din. Dans les jar­dins do­mes­tiques qui ne sont pas suf­fi­sam­ment spa­cieux pour ac­cueillir un grand arbre feuillu, ces ra­vis­sants ar­bustes sont tout à fait à la hau­teur.

Les viornes de Chine (Vi­bur­num pli­ca­tum) ont un port par­ti­cu­liè­re­ment pit­to­resque et sont sur­tout ap­pré­ciées comme ar­bustes à fleurs. Les fleurs blanches re­couvrent l’ar­buste sur des branches dis­po­sées à l’ho­ri­zon­tale. Dans un mas­sif de plantes vi­vaces, leur somp­tueuse co­lo­ra­tion au­tom­nale prouve

qu’un feuillage dé­co­ra­tif peu­têtre tout aus­si fas­ci­nant. Des plantes vi­vaces à flo­rai­son au­tom­nale comme les as­ters ou les gra­mi­nées per­mettent de créer de belles as­so­cia­tions.

Et s’il y a, en plus, des fruits dé­co­ra­tifs, vous vi­vrez la sai­son des ré­coltes de fa­çon en­core plus in­tense. La ma­jo­ri­té des viornes portent des fruits en forme de baies qui res­tent en place pen­dant long­temps. L’ef­fet est par­ti­cu­liè­re­ment en hi­ver. La pa­lette des cou­leurs va des teintes rouges et orange au noir, en pas­sant par le bleu. Cer­taines baies ont un as­pect bleu mé­tal­lique brillant, comme chez la viorne de Da­vid (Vi­bur­num da­vi­dii). Des va­rié­tés très ap­pré­ciées telles que la va­riante à fruits jaunes de la viorne boule de neige ‘Xan­tho­car­pum’ (Vi­bur­num opu­lus) ap­portent même des touffes denses de fruits jaunes. Dans un jar­din fa­vo­rable aux oi­seaux, l’es­pèce au­toch­tone de la viorne lan­tane (Vi­bur­num lan­ta­na) s’im­pose car ses fruits leur four­nissent de la nour­ri­ture. Tou­te­fois, les va­rié­tés sau­vages sont sou­vent mieux pla­cées dans une haie mé­lan­gée. Leur port est moins at­trayant que ce­lui des va­rié­tés de jar­din ve­nant d’asie orien­tale.

Chez les viornes de Chine, ce­la vaut la peine de faire at­ten­tion aux va­rié­tés. Ain­si par exemple, la nou­velle va­rié­té ‘Igloo’, au port com­pact, ou la sé­lec­tion très fruc­ti­fère ‘Dart’s Red Ro­bin’ pro­duisent de nom­breux fruits rouges tan­dis que la va­rié­té ‘Jen­ny’ pos­sède des fleurs sté­riles ne don­nant pas de fruits. Si

Beau­coup de va­rié­tés sé­duisent par leurs jo­lis fruits

ces spé­ci­mens sont trop grands pour vous (avec l’âge, ils at­teignent en gé­né­ral deux à trois mètres de hau­teur et de lar­geur), vous trou­ve­rez une forme plus com­pacte : la viorne naine ‘Wa­ta­nabe’. Car il est dé­con­seillé de ra­battre les viornes avec leurs branches dis­po­sées en étages. Si les ra­meaux sont trop denses, il suf­fit d’éclair­cir les es­pèces à feuilles ca­duques dès la fin de la flo­rai­son.

Pour ce qui est de l’em­pla­ce­ment, il faut faire une dis­tinc­tion entre les viornes ro­bustes pour les es­paces na­tu­rels et les es­pèces plus adap­tées au jar­din. Ces der­nières n’aiment pas les en­droits trop secs. Leurs ra­cines éta­lées su­bissent ra­pi­de­ment des dom­mages pen­dant les pé­riodes de sé­che­resse. Conseil : une couche de paillis per­met de main­te­nir l’hu­mi­di­té. En prin­cipe, il vaut mieux ar­ro­ser un peu plus : ce­la fa­vo­rise la bonne crois­sance et une jo­lie co­lo­ra­tion au­tom­nale.

Au dé­but de l’été, au mo­ment de la flo­rai­son, la viorne de Chine ‘La­narth’ se couvre de pa­ni­cules plates, en­tou­rées à la pé­ri­phé­rie d’une cou­ronne de fleurs blanc pur. Ce­la fait pen­ser à des hor­ten­sias à têtes plates. Les branches dis­po­sées en étages en font un ar­buste par­fait pour les par­terres de fleurs. L’em­pla­ce­ment peut être en­so­leillé ou se­mi-om­bra­gé.

En ma­tière de co­lo­ra­tion au­tom­nale, la jo­lie va­rié­té de la viorne de Chine ‘La­narth’ (Vi­bur­num pli­ca­tum) est un ac­croche-re­gard dans un mas­sif. Le rouge flam­boyant de cet ar­buste de taille moyenne donne à tout le jar­din une touche lu­mi­neuse.

En hi­ver, les baies de la viorne com­mune at­tirent des oi­seaux tels que le bou­vreuil.

La viorne flexible (Vi­bur­num len­ta­go) fait par­tie des plantes à la plus belle co­lo­ra­tion au­tom­nale. Ce grand ar­buste à la crois­sance ra­pide peut at­teindre 3,5 à 5 mètres sui­vant le sol. La pé­riode de flo­rai­son ne dure sou­vent que dix jours. En re­vanche, le chan­ge­ment de cou­leur des feuilles s’étale sur des se­maines : le dé­cor par­fait dans un jar­din d’au­tomne.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.