le com­pos­teur pour feuilles en fil de fer est fa­cile à faire soi-même. Nous vous mon­trons com­ment faire.

Où mettre les feuilles mortes ? Gar­dez-les tout sim­ple­ment ! Ce bac pour feuilles mortes est vite fa­bri­qué et trans­forme de sup­po­sés dé­chets en une bonne terre

Jardin Facile - - Sommaire -

1 Vous trou­ve­rez

peut-être dans votre cave les ma­té­riaux né­ces­saires à la fa­bri­ca­tion du bac. Il vous faut : env. 4,5 m de grillage à poules (75 cm ou 100 cm de lar­geur), 4 lattes en bois équar­ri (env. 130 cm de lon­gueur), mar­teau, masse, pince ou pince cou­pante ou pour rac­cour­cir le grillage, cram­pillons mé­tal­liques.

2 A l’aide de

la masse, en­fon­cez les lattes dans le sol, en les es­pa­çant d’1 m en­vi­ron. Si vous taillez d’abord le bois en pointe avec une hache, ce se­ra plus fa­cile. Comme n’im­porte quel com­pos­teur, le bac doit être en con­tact di­rect avec le sol ou la pe­louse et ne pas être pla­cé sur du bi­tume ou des pa­vés. Si le sol est très com­pac­té, il est conseillé de l’ameu­blir au­pa­ra­vant à l’aide d’une fourche à bê­cher.

3 Po­sez

le grillage au­tour des quatre pi­quets. Vé­ri­fiez qu’ils soient bien an­crés dans le sol – le cas échéant, en­fon­cez-les quelques cen­ti­mètres de plus dans la terre.

4 Rac­cour­cis­sez

le grillage à une lon­gueur telle que les deux bouts se che­vauchent lé­gè­re­ment. Pour que l’ou­ver­ture puisse être re­fer­mée, il faut que cet en­droit se trouve sur l’un des quatre po­teaux en bois.

5 Avec le mar­teau,

plan­tez les cram­pillons mé­tal­liques dans le bois. Po­sez les deux ex­tré­mi­tés du grillage l’une sur l’autre, sur le pi­quet, de sorte qu’un cram­pillon fixe le grillage et ferme en même temps l’ou­ver­ture. Une latte pla­cée en biais sou­tient le pi­quet et as­sure une plus grande sta­bi­li­té lorsque vous don­nez des coups de mar­teau.

6 Ver­sez

en­suite les feuilles, seau après seau, dans le bac en fil de fer, si pos­sible pen­dant une pé­riode de beau temps, afin que les feuilles soient sèches et plus fa­ciles à ma­nier. A l’in­té­rieur du com­pos­teur, il faut évi­ter que la ma­tière soit trop sèche ou trop hu­mide, pour per­mettre aux feuilles de se dé­com­po­ser ra­pi­de­ment. Conseil : vous pou­vez éga­le­ment ajou­ter une pe­tite quan­ti­té de dé­chets de tonte et la mé­lan­ger avec les feuilles.

Les mailles ser­rées veillent à que les feuilles ne soient pas em­por­tées par le vent, mais qu’elles se trans­forment bien, sur place, en un pré­cieux compost. Si vous n’avez plus be­soin du bac, vous pour­rez l’en­rou­ler en un rien de temps.

3

6

5

4

2

1

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.