Plante du mois : l‘épine-vi­nette

Jardin Facile - - Sommaire -

L’ar­buste fait son re­tour dans nos jar­dins qu’il agré­mente par ses fruits sau­vages très ap­pré­ciés et comme plante de haie

Cet ar­buste sau­vage de­ve­nu très rare sous nos la­ti­tudes a bien failli dis­pa­raître dans les an­nées 80. Pour­quoi ? Ac­cu­sé de trans­mettre la rouille noire du blé, il fut éra­di­qué de fa­çon sys­té­ma­tique. Ce n’est qu’au dé­but des an­nées 90 – avec l’ap­pa­ri­tion du mou­ve­ment des jar­dins na­tu­rels – que l’épi­ne­vi­nette com­mune (Ber­be­ris vul­ga­ris), éga­le­ment ap­pe­lée vi­net­tier, fut à nou­veau culti­vée à par­tir d’une col­lec­tion de graines des der­niers peu­ple­ments sau­vages. Au­jourd’hui, elle est à nou­veau dis­po­nible dans les pé­pi­nières spé­cia­li­sées dans les ar­bustes sau­vages. Et je trouve que ces ar­bustes frui­tiers sau­vages s’in­tègrent très bien dans un jar­din na­tu­rel car les fleurs prin­ta­nières at­tirent de nom­breux in­sectes, et les fruits d’au­tomne sont ap­pré­ciés par les oi­seaux en quête de nour­ri­ture.

Les fruits au goût aci­du­lé, riches en vi­ta­mine C, se ré­coltent à par­tir du mois de no­vembre. La dé­gus­ta­tion di­recte n’est conseillée que si les fruits sont en­tiè­re­ment mûrs (à par­tir de sep­tembre) ou après l’ac­tion du gel. Les baies sont gé­né­ra­le­ment uti­li­sées comme vec­teur d’aci­di­té et d’arôme dans des jus, des ge­lées et des confi­tures, as­so­ciées à des poires ou des va­rié­tés de pommes su­crées. Au ni­veau de la mé­de­cine po­pu­laire, les fruits sé­chés sont uti­li­sés pour ren­for­cer les dé­fenses im­mu­ni­taires et comme ti­sane ra­fraî­chis­sante en cas de fièvre. Dans un mor­tier, écra­sez une cuille­rée à soupe de fruits sé­chés par tasse et ver­sez de l’eau chaude par-des­sus. Su­crez avec du miel (se­lon votre conve­nance). Les toutes jeunes feuilles peuvent s’uti­li­ser en pe­tites quan­ti­tés d’avril à mai pour re­le­ver des lé­gumes, des soupes ou des sa­lades.

Des fleurs et des fruits dé­co­ra­tifs

En au­tomne, les feuilles et les fruits de l’épine-vi­nette sont un vé­ri­table ré­gal pour l’oeil

Au prin­temps, les fleurs jaunes consti­tuent de vé­ri­tables aimants pour les in­sectes et at­tirent de nom­breux bu­ti­neurs et pol­li­ni­sa­teurs dans votre jar­din.

Les feuilles pour­vues d’épines de l’épine-vi­nette com­mune, plan­tée sous forme de haie en li­mite de pro­prié­té, per­mettent d’éloi­gner plus d’un in­trus.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.