Bram de Looze

Jazz Magazine - - LE GUIDE -

Nou­veau­té. Ce jeune pia­niste belge a été dé­cou­vert en 2011 au Trem­plin d’Avi­gnon où son LAB­trio s’était vu of­frir l’en­re­gis­tre­ment de son pre­mier disque, “Fluxus”, en 2012 (Out­note Re­cords). Le titre de ce nou­vel al­bum, “Sep­tych”, fait ré­fé­rence à son ins­tru­men­ta­tion in­édite : trois saxo­phones, deux vio­lon­celles, pia­no et bat­te­rie. Le ré­per­toire est consti­tué pour moi­tié d’im­pro­vi­sa­tions de groupe et pour moi­tié de com­po­si­tions du pia­niste. Bram de Looze tra­vaille les contrastes de timbres d’une pièce à l’autre, les rup­tures in­at­ten­dues ou, à l’in­verse, les lentes pro­gres­sions à par­tir d’un geste pre­mier ( As Above, As Be­low). La longue pièce in­tro­duc­tive ( Tho­rium) et son pen­dant abré­gé ( Th 90 Dis­rup­ted) pré­sentent, dans le pro­cé­dé d’écri­ture et la puis­sance érup­tive, de franches si­mi­li­tudes avec le Col­trane d’As­cen­sion. D’autres pièces se dis­tinguent par le tra­vail sur les tex­tures de bruits ( Xe­no­lith), l’ex­plo­ra­tion du re­gistre grave ( Re­pulse) ou des al­liages de timbres (flûte basse et per­cus­sion dans Land Of Mor­ning Calm). Dans Se­ven Trees Out East, le com­po­si­teur ins­talle soi­gneu­se­ment un ma­té­riau mi­ni­ma­liste avant de le dés­in­té­grer par l’im­pro­vi­sa­tion

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.