Corps et âme

Jazz Magazine - - ÉDITO -

Dès les pre­mières lignes de son livre, Une co­lère noire, le jour­na­liste afro-amé­ri­cain Ta-Ne­shi Oates fait ré­fé­rence à la dif­fi­cul­té de vivre « avec un corps noir dans un pays

per­du dans le Rêve » , ce corps que les forces de po­lice ont le pou­voir de dé­truire à tout ins­tant. Son corps sculp­té pour la danse – taillé dans le Rêve ? –, Mi­chael Jack­son n’a pas at­ten­du qu’il soit bru­ta­li­sé ou dé­truit. Dès que son au­ra fut pla­né­taire, son vi­sage, no­tam­ment – on pour­rait aus­si évo­quer la ro­bo­ti­sa­tion de sa ges­tuelle – com­men­ça de su­bir les ef­fets ra­va­geurs de cette quête ob­ses­sion­nelle de la sé­duc­tion glo­bale, pour de­ve­nir l’em­blème in­vi­sible de la dif­fi­cul­té, voire de l’im­pos­si­bi­li­té d’être per­çu au­tre­ment que comme un Noir ayant réus­si à de­ve­nir aus­si po­pu­laire que Frank Si­na­tra et El­vis Pres­ley. Dans Mi­chael Jack­son’s Jour­ney From Mo­town To Off The Wall, le documentaire qu’il vient de consa­crer à son ir­ré­sis­tible as­cen­sion, Spike Lee rap­pelle que les pontes de la mai­son de disques du chan­teur lui avaient ré­tor­qué, quand ce­lui-ci avait ma­ni­fes­té le dé­sir de tra­vailler avec Quin­cy Jones : « Mais c’est un jazz­man ! Il ne sau­ra pas pro­duire un disque pour la danse... » On connaît la suite : “Off The Wall”, mo­nu­ment de per­fec­tion mé­tis­sée dont le jazz est la clé de voûte, est un ap­pel à la danse, une cé­lé­bra­tion dé­com­plexée du corps, de tous les corps. « Pour mieux com­battre la haine, j’ai tou­jours uti­li­sé les deux armes qui sont en ma pos­ses­sion, et ce sont elles qui nous unissent, pas notre cou­leur de peau : la créa­tion et la li­ber­té d’ex­pres­sion » , rap­pelle Alain Ma­ban­ckou

dans sa pré­face d’Une co­lère noire. Cette créa­tion et cette li­ber­té d’ex­pres­sion sont au coeur du jazz, cette mu­sique haute en cou­leurs qui se joue corps et âme,

bo­dy and soul, ou qui ne se joue pas.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.