Eric Bibb

Mi­gra­tion Blues

Jazz Magazine - - LE GUIDE - JACQUES PÉRIN Eric Bibb (voc, g, bjo), Mi­chael Je­rome Browne (g, voc, bjo, mand, tri­angle), Jean-Jacques Mil­teau (hca), Ol­lid Lin­der (dm, perc, b), Big Dad­dy Wil­son (voc), Ul­ri­ka Bibb (voc). Sher­brooke, Qué­bec.

1 CD Dixie­frog / Har­mo­nia Mun­di

Nou­veau­té. En ob­ser­va­teur­com­men­ta­teur de notre so­cié­té, Eric Bibb ne pou­vait res­ter in­dif­fé­rent aux drames su­bis par les mi­grants et ré­fu­giés. Comme l’écrit la poé­tesse War­san Shire : « Per­sonne ne pousse ses en­fants dans un ba­teau, sauf si la mer est plus sûre que la terre ferme. » Tout au long de quelque treize com­po­si­tions et deux re­prises, Eric Bibb évoque ces mi­gra­tions vo­lon­taires ou for­cées, éco­no­miques, cli­ma­tiques, po­li­tiques qui dé­placent des peuples. Il évoque le sort des Sy­riens comme des Mexi­cains et n’ou­blie pas les an­ciens es­claves afro-amé­ri­cains par­tis cher­cher une vie meilleure dans le Nord ni la dé­por­ta­tion des Amé­rin­diens. Si le su­jet est grave, il est trai­té sans pa­thos. Même si l’émo­tion af­fleure sou­vent, le chant est in­ti­miste et cha­leu­reux, sur fond de cordes frot­tées ou pin­cées avec dé­li­ca­tesse, qu’il s’agisse de gui­tares de toutes sortes ou de ban­jos. La même so­brié­té anime l’har­mo­ni­ca de Jean-Jacques Mil­teau, sauf dans l’en­joué La vie c’est comme un oi­gnon où il évoque le Grand Dé­ran­ge­ment des Aca­diens sur un rythme de valse two-step. L’humour n’est pas ab­sent de cer­taines pièces, comme Die­go’s Blues où Eric Bibb in­vente un ne­veu la­ti­no à Ro­bert Pet­way et il re­trouve la veine des meilleures réus­sites du coun­try blues avec With A Dol­la’ In My Po­cket et Black­top. Les re­prises de Bob Dy­lan et Woo­dy Gu­thrie s’in­sèrent bien dans un al­bum pro­fond et hu­ma­niste qui fe­ra date dans la car­rière d’Eric Bibb. •

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.