Jim Hall

Clas­sic Quar­tets

Jazz Magazine - - LE GUIDE -

1 CD Es­sen­tial Jazz Clas­sics / Pias

Ré­édi­tion. De 1957 (“Jazz Gui­tar”) à 1969 (“It’s So Nice To Be With You”), Jim Hall n’en­re­gistre au­cun disque sous son nom. Par­mi ses contri­bu­tions en si­de­man, les deux al­bums ici réunis sont mé­con­nus. Sur “Bur­nin’” de Paul Bryant au titre sans am­bi­guï­té, Jim Hall rap­pelle que son pre­mier maître était Char­lie Ch­ris­tian et qu’à ce titre, en 1960, il ser­vait tant en mer­ce­naire du swing le plus franc au­près d’El­la Fitz­ge­rald, Nat Ad­der­ley et Ben Webs­ter, que sous les ban­nières plus am­bi­guës de Jim­my Giuffre, John Le­wis et Gun­ther Schul­ler. C’est au mer­ce­naire que Paul Bryant, flam­beur d’orgue d’Ham­mond, fait ap­pel pour cou­ver la braise du souf­flet bien ré­gu­lier de sa pompe, ra­ni­mer la flamme de pe­tits ac­cents bien dis­tri­bués ou prendre le re­lai de la forge en mar­te­lant ses so­los d’une ac­cen­tua­tion te­nace et de riffs en­tê­tants. Deux ans plus tard, Billy Tay­lor ra­conte dans les li­ner notes ori­gi­nales d’ “Im­promp­tu” que son quar­tette lui est ins­pi­ré par sa rencontre, au mi­lieu des an­nées 1950, avec deux étu­diants lors d’une confé­rence à Chi­ca­go,

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.