LA FER­RA­RI DE JONI

En 1979, Pat Me­the­ny et Lyle Mays partent en tour­née avec la chan­teuse ca­na­dienne Joni Mit­chell. Ils font par­tie d’un all stars où l’on re­trouve aus­si Ja­co Pas­to­rius, Mi­chael Bre­cker et Don Alias.

Jazz Magazine - - STORY - JU­LIEN FER­TÉ

« Ce­la m’a fait plai­sir parce que je l’aime tel­le­ment ! », avouait Pat Me­the­ny à Jé­rôme Reese dans Jazz Hot en 1981 quand il lui de­man­dait com­ment s’était pas­sée sa tour­née avec Joni Mit­chell. Mais il ajou­tait aus­si­tôt que « mu­si­ca­le­ment, c’était en­nuyeux : on n’a ja­mais pu jouer vrai­ment et c’était exac­te­ment le même truc tous les soirs. Joni croit qu’elle veut faire du jazz, mais au fond, ce n’est pas son truc : elle pense en termes de chan­son. Elle dis­po­sait de cet or­chestre fan­tas­tique et c’était comme une Fer­ra­ri coin­cée dans un em­bou­teillage sur les Champs-Ély­sées ! Très bi­zarre... ». On connaît le de­gré d’exi­gence du gui­ta­riste, mais ses ré­serves ne nous em­pê­che­ront pas d’ap­pré­cier, dans le double al­bum live qui re­flé­tait cette tour­née, le Pat’s So­lo (en duo avec son com­père Lyle Mays) qui pro­longe Ame­lia, ain­si que son cho­rus dans In France They Kiss On Main Street. Mais c’est Mi­chael Bre­cker, et plus en­core Ja­co Pas­to­rius qui brillent aux cô­tés de la gé­niale Ca­na­dienne – fau­til rap­pe­ler que les trois an­nées pré­cé­dentes, Ja­co avait joué une rôle es­sen­tiel dans trois al­bums stu­dio de Joni Mit­chell, dont le chefd’oeuvre “He­ji­ra” ? Reste que le DVD de cette tour­née est bien plus pas­sion­nant que le double CD. •

Joni Mit­chell : “Sha­dows And Light” (Shout ! Fac­to­ry / War­ner Mu­sic Vi­sion, 1979).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.