Jazz­meia Horn

A So­cial Call

Jazz Magazine - - LE GUIDE -

1 CD Pres­tige / So­ca­disc

Ré­vé­la­tion ! Nou­veau­té. Voi­là un nom et un pré­nom pré­des­ti­nés pour une chan­teuse de jazz. C’est sa grand-mère (qui ne s’ap­pe­lait ni Le­na ni Shir­ley), épouse d’un pas­teur et elle-même pia­niste et ama­trice de jazz, qui eut l’idée du pré­nom Jazz­meia. Na­tive de Dal­las, cette chan­teuse de vingt­six ans a gran­di dans la mar­mite mu­si­cale de l’église bap­tiste qui a dé­ci­dé de tant de vo­ca­tions chez les Afro-amé­ri­cains du Sud des Etats-Unis. Pas éton­nant qu’elle ait ga­gné dès vingt-deux ans le Concours In­ter­na­tio­nal Sa­rah Vau­ghan et, deux ans plus tard, le fa­meux The­lo­nious Monk Ins­ti­tute In­ter­na­tio­nal Jazz Com­pe­ti­tion qui ho­no­ra quelque temps plus tôt Ce­cile McLo­rin Sal­vant. Pour son pre­mier disque, le ré­per­toire in­dique clai­re­ment que la jeune ar­tiste re­ven­dique un hé­ri­tage et qu’elle n’a pas peur d’être ju­gée (voire com­pa­rée) sur des fon­da­men­taux : Tight (Bet­ty Car­ter), So­cial Call (Gi­gi Gryce / Jon Hen­dricks), Moa­nin’ (Bob­by Tim­mons), The Pea­cocks (Jim­my Rowles). Mais le res­pect du pas­sé n’obère pas la vo­lon­té créa­trice et, dans un med­ley de treize mi­nutes dé­mar­rant avec Afro Blue et se pour­sui­vant par un de ses poèmes, la chan­teuse nous pro­mène de l’Afrique tra­di­tion­nelle au chaos ur­bain de l’Amé­rique d’au­jourd’hui, don­nant tout son sens au titre de l’al­bum. Très à l’aise aus­si dans les mor­ceaux au par­fum plus soul comme I’m Going Down et douée de toutes les qua­li­tés vo­cales des grandes chan­teuses noires, on peut pa­rier que nous n’al­lons pas tar­der à ad­mi­rer Jazz­meia Horn sur les scènes eu­ro­péennes.

tøPHILIPPE VINCENT Jazz­meia Horn (voc), Vic­tor Gould (p), Ben Williams (b), Je­rome Jen­nings (dm) + Josh Evans (tp), Franck La­cy (tb), Sta­cy Dillard (ts). New York, Sear Sound Stu­dio, date non pre­ci­sée.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.