To­ny Al­len

The Source

Jazz Magazine - - LE CHOCS -

1 CD Blue Note / Uni­ver­sal

NOU­VEAU­TÉ. Le bat­teur ni­gé­rian To­ny Al­len dont Fe­la Ani­ku­la­po Ku­ti di­sait que sans lui il n’y au­rait pas d’afro­beat réa­lise son rêve de jeu­nesse en en­re­gis­trant pour Blue Note et signe une oeuvre de ma­tu­ri­té à soixante-seize ans.

Dès la pre­mière plage de cette quête iden­ti­taire entre Afrique et Amé­rique, le bat­teur convoque Charles Min­gus et Gil Evans (Moo­dy Boy), s’ins­cri­vant dans une mou­vance hard bop, mé­tis­sée des sons et des rythmes qui ont mar­qué son par­cours de­puis que tech­ni­cien à Ra­dio La­gos, il dé­cou­vrait ses pre­miers maîtres Art Bla­key, Max Roach, Ken­ny Clarke. Mais qu’on ne s’y trompe pas : qu’il joue avec Fe­la Ku­ti, Da­mon Al­barn (in­vi­té dans Cool Cats), ou avec ses com­plices du mo­ment, To­ny Al­len est un bat­teur sans conces­sion : « Je ne joue pas funk ou jazz, je joue de l’afro­beat ». In­dis­cu­table évi­dence de “The Source”, où la ri­chesse des timbres de la for­ma­tion ri­va­lise avec la po­ly­ryth­mie du drum­ming en contre­point à la gui­tare et à la basse et aux riffs des cuivres. La prise de son ana­lo­gique ren­voie à cette tex­ture so­nore au grain si par­ti­cu­lier propre à l’es­thé­tique clas­sique et in­no­vante du la­bel Blue Note. Con­sis­tance mu­si­cale et force d’ex­pres­sion im­prègnent les onze titres de l’al­bum. Afro­beat ou jazz ? La ques­tion reste ou­verte, aus­si je re­prends à mon compte cet hom­mage en leit­mo­tiv, qui ter­mine le single de Da­mon Al­barn, Mu­sic is my Ra­dar : « To­ny Al­len got me dan­cing » t THIER­RY P. BENIZEAU To­ny Al­len (dm), Ni­co­las Gi­raud (tp, bu), Da­niel Zim­mer­mann (tb, tu), Yann Jan­kie­le­wicz (ss), Jean-Jacques Elan­gué (s), Ré­mi Sciu­to (bars, as, fl), Jean-Phi Da­ry (p, org), In­dy Di­bongue (elg), Ma­thias Al­la­mane (b) + Da­mon Al­barn (p), Vincent Tau­relle (cla­vi­net). Ville­ta­neuse, Mi­di­live Stu­dio.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.