COMES LOVE

Jazz Magazine - - DOSSIER -

Après l’avoir en­re­gis­tré en stu­dio pour un or­chestre avec saxo­phones et trom­pettes (“Quiet Af­ter The Storm”, 1994), Dianne Reeves re­prend trois ans plus tard ce love stan­dard en concert avec son seul trio. C’est tou­jours sur scène que Dianne Reeves donne le meilleur d’elle même et, lors de ce concert en­re­gis­tré au New Mor­ning (elle ne sa­vait pas qu’il fe­rait l’ob­jet d’un disque...), elle se lâche comme ja­mais, mul­ti­pliant les scats et les im­pro­vi­sa­tions-sur­prises où elle aime ra­con­ter sa vie. Puisque la chan­son parle de ça, nous ne pou­vons que tom­ber amou­reux d’elle ! “New Mor­ning” (Blue Note)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.