Le jour où le swing triom­pha à New York

En ce jour jazz, Miles Da­vis réunit son nou­veau sex­tette et en­re­gistre les trois pre­miers titres de son al­bum le plus cé­lèbre, “Kind Of Blue”. Ils ap­pa­rurent si no­va­teurs qu’il fal­lut in­ven­ter une nou­velle cou­leur pour les dé­fi­nir : une sorte de bleu.

Jazz Magazine - - ÉDITO -

J« J’en­ten­dais dé­jà la mu­sique dans ma tête », au­rait fiè­re­ment dé­cla­ré Miles Da­vis lors­qu’il par­vint à réunir Can­non­ball Ad­der­ley et John Col­trane à ses cô­tés… « Et je sa­vais que si j’ar­ri­vais à mes fins, ça al­lait tuer ! » Pour les deux saxo­pho­nistes comme pour le reste du groupe en re­vanche, le ren­dez-vous du 2 mars 1959 n’était qu’une séance or­di­naire dans l’an­cienne église or­tho­doxe de la 30e Rue trans­for­mée en stu­dio d’en­re­gis­tre­ment par Co­lum­bia. Ar­ri­vé le pre­mier, Jim­my Cobb avait tran­quille­ment com­men­cé à y ins­tal­ler sa bat­te­rie, sui­vi des autres mu­si­ciens, qui s’étaient pla­cés cha­cun son tour face aux mi­cros, en at­ten­dant les consignes. Comme souvent avec

Miles, elles furent plu­tôt brèves et au­to­ri­taires : « Tu joues après », « évite cet ac­cord », « prends deux cho­rus », « là, c’est en trois » ou par­fois, « comme tu le sens… » S’ils ne furent pas to­ta­le­ment im­pro­vi­sés dans l’ins­tant, comme le ra­con­ta la lé­gende, la struc­ture et le dé­ve­lop­pe­ment des mor­ceaux rom­paient tou­te­fois clai­re­ment avec la rou­tine bop. Le trom­pet­tiste ten­ta en ef­fet d’y adop­ter un nou­veau concept, dé­jà abor­dé sur la bande ori­gi­nale d’As­cen­seur Pour l’Écha­faud et sur Mi­les­tones un an plus tôt : uti­li­ser des modes (ou des gammes), plu­tôt que des chan­ge­ments d’ac­cords, afin d’épu­rer sa mu­sique et in­ci­ter cha­cun à da­van­tage de spon­ta­néi­té.

S’ils ne furent pas to­ta­le­ment im­pro­vi­sés dans l’ins­tant, la struc­ture et le dé­ve­lop­pe­ment des mor­ceaux rom­paient clai­re­ment avec la rou­tine bop.”

Pour y par­ve­nir, Miles sa­vait qu’il ne pour­rait se pas­ser de son pré­cé­dent pia­niste, Bill Evans, dont la science har­mo­nique fa­çon­née au clas­sique et le tou­cher d’une rare élé­gance al­laient orien­ter l’am­biance gé­né­rale de l’al­bum. Pour tout dire, c’est même lui qui dirigea la for­ma­tion sur le troi­sième titre gra­vé ce jour-là, une bal­lade mé­lan­co­lique et tout en sus­pense au nom évo­ca­teur, Blue In Green. On ima­gine dès lors sans peine le ma­laise de Wyn­ton Kel­ly, alors pia­niste at­ti­tré du groupe, lors­qu’il ar­ri­va au stu­dio après avoir tra­ver­sé la ville de­puis Brook­lyn et aper­çut ce ri­val aux al­lures d’in­tel­los cour­bé der­rière le Stein­way… « T’en va pas mec, tu par­ti­cipes aus­si ! », dû lui confir­mer le bat­teur pour le ras­su­rer. C’est d’ailleurs lui qui fut in­vi­té par le lea­der à jouer sur le pre­mier mor­ceau de la ses­sion, Fred­die Free­loa­der, sa­chant per­ti­nem­ment que ses riffs d’ac­com­pa­gne­ment et son groove y fe­raient mieux l’af­faire, et que vu la suite du pro­gramme, net­te­ment plus ar­due, per­sonne ne cra­che­rait sur un tran­quille pe­tit blues fun­ky pour s’échauf­fer…

Dans les li­ner notes qu’il ré­di­gea à la sor­tie du disque, Bill Evans éclai­ra ju­di­cieu­se­ment leur nou­velle ap­proche en com­pa­rant la spon­ta­néi­té de l’im­pro­vi­sa­teur à celle des an­ciens peintres boud­dhistes ja­po­nais, mais il omet d’y men­tion­ner cet autre point com­mun entre les deux formes ar­tis­tiques : la cou­leur. Il ap­pa­raît ce­pen­dant qu’entre les teintes pâles de Blue In Green et celles plus fon­cées de Fred­die Free­loa­der, ou pour le dire sans dé­tour, entre le jazz “blanc” d’ins­pi­ra­tion eu­ro­péenne et le jazz “noir” tour­né vers l’Afrique, Miles s’était bel et bien mis en quête de cou­leurs plus nuan­cées, com­plexes, so­phis­ti­quées… Avec son pré­lude in­stable digne de Ra­vel et De­bus­sy (si­gné par l’ar­ran­geur Gil Evans), sui­vi d’un thème gos­pel­li­sant en ques­tion-ré­ponse joué à la contre­basse par Paul Cham­bers, So What al­lait en de­ve­nir l’in­car­na­tion. Un mois et de­mi plus tard, Miles Da­vis confir­me­ra en en­re­gis­trant Fla­men­co Sketches et All Blues que sa mu­sique, dé­sor­mais plei­ne­ment mo­dale, re­le­vait en ef­fet d’une tout autre cou­leur, inef­fable ; une sorte de bleu. •

John Col­trane, Ju­lian “Can­non­ball” Ad­der­ley, Miles Da­vis et Bill Evans dans le stu­dio Co­lum­bia de la 30e Rue, New York.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.