Trio Nou­veaux Siècles Re­tour vers leur fu­tur

Ju­lien Chi­rol au trom­bone, Mi­chel Feu­gère à la trom­pette, Fré­dé­ric Cou­derc au saxo­phone : ces trois si­de­men ex­pé­ri­men­tés de­viennent en­fin lea­ders avec le Trio Nou­veaux Siècles et leur pro­jet “A la ma­nière de Chi­ca­go”.

Jazz Magazine - - LE GUIDE -

Ils forment une sec­tion de souf­fleurs très de­man­dée. Ils ont ac­com­pa­gné Yu­ri Bue­na­ven­tu­ra, Sergent Gar­cia, Jane Bir­kin ou Jean-Louis Au­bert et, en­semble ou sé­pa­ré­ment, Ju­lien Chi­rol, Mi­chel Feu­gère et Fré­dé­ric Cou­drec (grand col­lec­tion­neur d’ins­tru­ments rares, sax C Me­lo­dy, Cou­do­phone, sax à coulisse...) ont joué dans les plus grands or­chestres de jazz d’ici, du Sacre du Tym­pan à l’Onj de Di­dier Le­val­let en pas­sant par le Pa­ris Jazz Big Band, Spice Bones ou le Duke Or­ches­tra. Avec le Trio Nou­veaux Siècles, ils s’offrent un voyage dans le temps : re­tour Chi­ca­go dans les an­nées 1920 ! « L’idée prin­ci­pale de notre pro­jet était de se mettre dans la peau d’un mu­si­cien de jazz de 1917 qui quitte La Nou­velle-Or­léans pour al­ler à Chi­ca­go, deux villes des Etats-Unis qui, à l’époque ont beau­coup de connexions avec la mu­sique et la culture fran­çaise. » C’est ef­fec­ti­ve­ment l’époque de King Oli­ver, Louis Arm­strong, Jel­ly Roll Mor­ton, Kid Ory ou Bix Bei­der­becke, mais aus­si celle de l’“im­pres­sion­nisme” made in France – Claude De­bus­sy, Mau­rice Ra­vel, Ga­biel Fau­ré – qui a in­fluen­cé les jazz­men amé­ri­cains. L’ori­gi­na­li­té du Trio Nou­veaux Siècles ? Jouer des com­po­si­tions ori­gi­nales. Car si la mu­sique a beau être mar­quée par les an­nées 1920, le trio ne joue pas de re­prise, à l’ex­cep­tion de The Crave de Jel­ly Roll Mor­ton, où par un sa­vant tra­vail de mixage le trio dia­logue avec le pia­no de Jel­ly Roll.

Re­vi­val non mer­ci Les com­po­si­tions, si­gnées par Ju­lien Chi­rol ou Mi­chel Feu­gère, re­lèvent d’une écri­ture sin­gu­lière et au­da­cieuse. « Notre vo­lon­té était d’écrire et d’in­ter­pré­ter une mu­sique sans sou­tien har­mo­nique et ryth­mique, ce qui nous a obli­gés à di­ver­si­fier notre écri­ture, ain­si que la tex­ture de nos ins­tru­ments, à l’aide de nom­breuses sour­dines. L’un peut jouer le thème, l’autre la basse, et un autre en­core un rôle har­mo­nique, et ces rôles peuvent être échan­gés à l’in­té­rieur même d’un mor­ceau ! » Des mor­ceaux à ti­roirs for­mi­da­ble­ment agen­cés, foi­son­nants, tout en contrastes et chan­ge­ments de rythmes, une nar­ra­tion fluide et co­hé­rente, em­preinte de swing et d’im­pres­sion­nisme pour un en­semble à la fois lu­dique et am­bi­tieux. Leur jazz ex­pres­sif et joyeux pose aus­si un re­gard sur les ori­gines du jazz, et sa ré­so­nance avec notre époque : « Pour­quoi Trio Nou­veaux Siècles au plu­riel ? Car nous sommes les té­moins de plu­sieurs pé­riodes mar­quées par de grands cham­bou­le­ments, et nous ne vou­lons pas sé­pa­rer mu­sique, culture et politique. Notre mu­sique est d’ins­pi­ra­tion libre et puise sa source dans une époque pré­cise, mais avec un vo­ca­bu­laire ac­tuel. Notre pro­jet n’a rien de re­vi­val, nos­tal­gique ou pous­sié­reux ! » • LIO­NEL ES­KE­NA­ZI CD Trio Nou­veaux Siècles : “A La Ma­nière de Chi­ca­go” (Mu­sic Unit / L’Autre Dis­tri­bu­tion)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.