Blast

Drif­ting

Jazz Magazine - - LE GUIDE -

1 CD La­bel Pince Oreilles / In Ouïe

Nouveauté. Em­blé­ma­tique de cette nou­velle gé­né­ra­tion de mu­si­ciens de jazz qui tournent leurs oreilles, sans pré­fé­rence, du cô­té de la pop, du hip-hop et du rock, Anne Quillier est une pia­niste de cu­rio­si­té et de ta­lent. Ins­truite de toutes les mu­siques sor­ties des cages, son uni­vers est constel­lé d’images ci­né­ma­to­gra­phiques et de bandes des­si­nées. C’est un es­pace dé­me­su­ré dans le­quel on se meut à dos de tor­tue, de gué­pard et par­fois de fu­sée. L’es­thé­tique de Blast, dont voi­ci le deuxième opus, est celle d’un théâtre so­nore où les évé­ne­ments se dé­placent, suc­ces­si­ve­ment ou non, à pe­tite et grande vi­tesse. Le trio d’Anne Quillier sait jouer de ces re­bonds en com­bi­nant des sé­quences acous­tiques et élec­tro­niques, en in­vi­tant des voix comme is­sues d’un astre si­tué aux confins de l’in­vrai­sem­blable et du pos­sible. On se­rait ten­té de dire au su­jet de “Drif­ting” qu’il évoque cer­taines de ces mu­siques psy­ché­dé­liques qui fa­vo­risent des dé­parts im­mo­biles. Quelque chose de l’ordre d’un voyage ima­gi­naire ain­si que Fred (le créa­teur de Phi­lé­mon) et Henri Mi­chaux (le poète de L’Es­pace du de­dans) ont su le pro­po­ser. Du reste, ce disque de jazz par­ti­cu­liè­re­ment open fait re­mon­ter à la mé­moire le sou­ve­nir de Gong (Ca­mem­bert Élec­trique) et de Hen­ry Cow, et ses har­diesses ne sont ja­mais éloi­gnées des li­ber­tés de Car­la Bley. Mais at­ten­tion, il ne s’agit pas d’une ex­pé­rience de plus dans le dé­cloi­son­ne­ment des genres, l’oeuvre est ou­verte certes, mais sur­tout sen­sible et su­prê­me­ment ad­dic­tive. • GUY DAROL Anne Quillier (p, moog, fen­der rhodes), Pierre Hor­ck­mans (cl, bcl, elec), Guillaume Ber­trand (dm, elec). Bour­goin-Jal­lieu, Stu­dio ArtS­cène, no­vembre 2017.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.