Georges Ar­va­ni­tas

Soul Jazz

Jazz Magazine - - LE GUIDE - PHI­LIPPE VINCENT Ber­nard Vi­tet (bu), Fran­çois Jean­neau (ts), Georges Ar­va­ni­tas (p), Mi­chel Gau­dry, Lui­gi Trus­sar­di ou Pierre Mi­che­lot (b), Da­niel Hu­mair ou Mi­chel Ba­bault (dm). Pa­ris, 1960-1961.

1 CD Fresh Sound Re­cords / So­ca­disc

Ré­édi­tion. En 1960, Georges Ar­va­ni­tas a 29 ans. Il joue dé­jà de­puis des an­nées avec les meilleurs mu­si­ciens fran­çais de l’époque dans les clubs les plus bran­chés de la ca­pi­tale (Ta­bou, Trois Mailletz, Chat qui pêche) ain­si qu’avec beau­coup de so­listes amé­ri­cains de pas­sage à Pa­ris. Mais c’est en­tou­ré de quelques jeunes lions d’alors qu’il a for­mé l’an­née pré­cé­dente son pre­mier quin­tette. Ber­nard Vi­tet et Fran­çois Jean­neau ont 25 ans, Da­niel Hu­mair, pa­ri­sien de­puis peu, trois ou quatre de moins et Mi­chel Gau­dry a juste dé­pas­sé la tren­taine. Dès les pre­mières me­sures de This Here (Bob­by Tim­mons), on sent que le son Blue Note de l’âge d’or n’est pas loin, la suite du ré­per­toire (Bud Po­well, Monk, Rol­lins) étant plus hard bop que soul jazz en dé­pit du titre de l’al­bum. Mais peu im­porte l’éti­que­tage pour un “Ar­va” qui avouait ai­mer tout ce qui swingue, quel que soit le style. Ber­nard Vi­tet y est éton­nant au bugle et Fran­çois Jean­neau dé­jà au­tant col­tra­nien que rol­lin­sien. Si l’al­bum fut ré­édi­té l’an der­nier dans la col­lec­tion Jazz in Pa­ris, il est en­ri­chi ici de cinq titres (avec des ryth­miques dif­fé­rentes), deux ex­traits du 45 tours de la Bande ori­gi­nale du film La Bride sur le cou et trois autres en­re­gis­trés un an plus tard lors d’un concert à la RTF d’alors. Loin d’un simple té­moi­gnage, voi­là un al­bum dont le plai­sir de l’écoute ne le doit qu’au ta­lent du lea­der et de ses jeunes aco­lytes, fu­tures icônes d’un jazz eu­ro­péen qui vou­dra se li­bé­rer de la tra­di­tion. •

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.