Jan Jo­hans­son

Emi­grant­vi­sa

Jazz Magazine - - DOSSIER -

Dis­pa­ru en 1968 à l’âge de 37 ans dans un ac­ci­dent de voi­ture alors qu’il se ren­dait à un concert, Jan Jo­hans­son avait com­men­cé dix ans plus tôt une car­rière brillante qui le vit pia­niste du quar­tette de Stan Getz de 1958 à 1960, alors que le saxo­pho­niste vi­vait au Da­ne­mark. Ses com­pa­gnons de jeu s’ap­pe­laient alors Os­car Pet­ti­ford, Ray Brown ou Ed Thig­pen avec qui il as­su­ra maintes soi­rées lors des dé­buts du cé­lèbre club Jazz­hus Mont­martre de Co­pen­hague et il fut le pre­mier jazz­man eu­ro­péen à être in­cor­po­ré dans le fa­meux Jazz at the Phi­lar­mo­nic de Nor­man Granz. C’est à par­tir du dé­but des an­nées 60 qu’il com­men­ça à adap­ter des airs tra­di­tion­nels sué­dois, les re­grou­pant en 1964 sur un al­bum ti­tré “Jazz pa svensk” (Jazz en sué­dois) qui de­vint la meilleure vente de jazz de tous les temps en Suède (250 000 exem­plaires ven­dus). Emi­grant­vi­sa (l’un des mor­ceaux de l’al­bum), ici en­re­gis­tré en pu­blic un an plus tard à Ham­bourg en duo avec le contre­bas­siste Georg Rie­del (comme dans la ver­sion ori­gi­nale), donne une belle idée du tra­vail de ré­ap­pro­pria­tion que fit Jan Jo­hans­son de son folk­lore na­tio­nal. Grâce à une ap­proche très mé­lo­dique, à la fois simple et ly­rique, le pia­niste sué­dois se fait en­chan­teur. • PV Jan Jo­hans­son, “In Ham­burg”, ACT, 1965

Jon Jo­hans­son

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.