Syl­vie Cour­woi­sier

Bour­geois’s Spi­der

Jazz Magazine - - DOSSIER - GD

En­châs­sé dans un re­cueil d’hom­mages à neuf in­di­vi­dua­li­tés qui ont mar­qué la vie de Syl­vie Cour­voi­sier, Bour­geois’s Spi­der cé­lèbre la plas­ti­cienne Louise Bour­geois qui avait fait de sa sé­rie sur les arai­gnées une ode à sa mère tis­se­rande. Et c’est peu dire que cette éblouis­sante dé­di­cace porte la marque de l’ani­mal for­mant sa toile. En­tou­rée du contre­bas­siste Drew Gress et du bat­teur Ken­ny Wol­le­sen, la pia­niste bâ­tit son hymne comme on élève une sta­tue. Une con­ver­sa­tion at­ten­tive s’éta­blit entre les mu­si­ciens, ou­verte par le bat­teur qui en donne le ton té­né­breux. Fai­sant feu de tout doigt, Syl­vie Cour­voi­sier joue des ré­so­nances de son pia­no en le trans­for­mant tour à tour en un ins­tru­ment de per­cus­sion (pin­ce­ment de cordes, caisse mar­te­lée) et en sup­port de for­mules fi­lées : ara­besques fan­tasques, piz­zi­ca­ti im­pé­tueux. Sur le cla­vier bien li­bé­ré, elle broche des mo­tifs, crée des images au moyen de notes pi­quées, ra­pides ou lentes, rap­pe­lant par­fois le Pré­lude à la goutte d’eau de Cho­pin, tel qu’il fut in­ter­pré­té par Mar­tha Ar­ge­rich, l’une des men­tors de la com­po­si­trice et im­pro­vi­sa­trice avec Irène Sch­wei­zer et Ge­ri Al­len. Le titre de l’al­bum “D’Aga­la” se ré­fère à un vin d’as­sem­blage si­ci­lien. As­sem­blage est un mot qui pour­rait dé­si­gner la chi­mie de ce trio our­lant en har­mo­nie les fils d’une mu­sique sans er­reurs de cou­ture. • Syl­vie Cour­voi­sier, “D’Aga­la”, In­takt, 2017

Syl­vie Cour­voi­sier CHRISTOPHEUBAIN

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.