Dra­gon Quest He­roes 2

La pre­mière in­cur­sion d’Ome­ga Force dans le monde de Dra­gon Quest s’était montrée sé­dui­sante. Mais le stu­dio a trou­vé de quoi amé­lio­rer la re­cette.

Jeux Video Magazine - - TEST -

L’as­pect RPG a été étof­fé avec un sys­tème de vo­ca­tions qui per­met de chan­ger de style de com­bat.

Si l’an­nonce du pre­mier Dra­gon Quest He­roes avait sur­pris à l’époque, il s’ins­crit fi­na­le­ment dans la li­gnée des adap­ta­tions dont Ome­ga Force gra­ti­fie les joueurs depuis longtemps. Mais le titre dé­ve­lop­pé en col­la­bo­ra­tion avec Square Enix se montre dif­fé­rent des des­cen­dants de Dy­nas­ty War­riors. Le pre­mier épi­sode s’ap­puie en ef­fet sur une for­mule plus tac­tique, avec ses mis­sions pen­sées comme des to­wer defense et sur­tout un as­pect RPG plus pro­non­cé. Et pour cette suite, le stu­dio a conser­vé cer­tains élé­ments tout en mo­di­fiant quelque peu la struc­ture du jeu.

Rends l’XP !

Dra­gon Quest He­roes 2 se veut ain­si plus ou­vert que le pre­mier vo­let. Pas au ni­veau d’un épi­sode de The El­der Scrolls ou de Breath of the Wild, certes, mais le jeu s’ar­ti­cule au­tour d’une carte où chaque ré­gion est connec­tée, même si des obs­tacles em­pêchent tem­po­rai­re­ment de la par­cou­rir d’une traite. Les mis­sions, elles, de­meurent courtes, mais n’im­posent plus un re­tour au hub cen­tral, ce qui per­met de conser­ver un rythme plu­tôt sou­te­nu. Par ailleurs, l’as­pect to­wer defense est mis de cô­té pour pri­vi­lé­gier l’ac­tion, par­fois dans des ba­tailles épiques à grande échelle, même si l’on trouve oc­ca­sion­nel­le­ment des ob­jec­tifs à dé­fendre. En­fin, l’as­pect RPG a été étof­fé avec un sys­tème de vo­ca­tions qui per­met aux deux per­son­nages prin­ci­paux de chan­ger leur style de com­bat et leurs ap­ti­tudes. On peut ain­si pas­ser du guer­rier, spé­cia­li­sé dans le ma­nie­ment des épées et de la hache, au vo­leur à la mo­bi­li­té plus éle­vée, en pas­sant par le mage par­ti­cu­liè­re­ment utile face aux boss grâce à ses sorts dé­fen­sifs.

Par­mi les per­son­nages se trouvent des fi­gures in­édites et des hé­ros dé­jà ap­pa­rus dans Dra­gon Quest.

Comme le pre­mier vo­let, Dra­gon Quest est un jeu à part dans le ca­ta­logue d’Ome­ga Force. Si l’on re­trouve des élé­ments de Mu­sô, son as­pect RPG plus pous­sé pour­rait éven­tuel­le­ment plaire aux dé­trac­teurs de Dy­nas­ty War­riors.

Be­noît Bar­ny

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.