Bla­ck­wood Cros­sing

Un huis clos fer­ro­viaire en guise de mé­ta­phore de la vie qui file à toute vi­tesse est le par­ti pris au­da­cieux de Pa­perSe­ven pour son pre­mier jeu.

Jeux Video Magazine - - TEST - Oli­vier Leh­mann

Il était une fois Scar­let et Finn, deux or­phe­lins in­sé­pa­rables depuis la dis­pa­ri­tion de leur fa­mille. Mais à l’ap­proche de l’ado­les­cence, Scar­let semble s’éloi­gner pro­gres­si­ve­ment de son jeune frère, au point que le voyage en train qu’ils ef­fec­tuent en­semble ne va pas se pas­ser comme pré­vu. À tra­vers cette his­toire, le stu­dio Pa­perSe­ven pro­pose un voyage éton­nant dans l’ima­gi­naire tour­men­té de l’en­fance. Ici, sou­ve­nirs dou­lou­reux et mo­ments de bon­heur se té­les­copent au gré des voi­tures du train et abou­tissent à des sé­quences de ga­me­play et de ré­flexion char­gées de sens, même si mi­ni­ma­listes (il faut sou­vent s’ap­pro­cher d’un élé­ment du dé­cor et pres­ser une touche). Ain­si, la scène de bon­heur dans la ca­bane contraste avec celle, an­gois­sante, où une ma­tière noire, sym­bole de la mort, em­pêche Scar­let de re­joindre son grand-père. Avec un univers es­thé­ti­que­ment tra­vaillé et une mu­sique ma­gni­fique, l’aven­ture n’offre hé­las pas une ma­nia­bi­li­té op­ti­male en rai­son d’un cer­tain flot­te­ment dans les dé­pla­ce­ments de l’hé­roïne. Sans comp­ter de longs temps de char­ge­ment entre chaque cha­pitre et une faible du­rée de vie d’en­vi­ron quatre heures. Ce­la dit, le spec­tacle s’avère as­sez pre­nant pour tenter l’aven­ture…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.