Siege : Ti­tan Wars (iOS, An­droid)

Jeux Video Magazine - - CONSO - Cy­ril Tri­goust

Les jeux à suc­cès font des émules, rien de sur­pre­nant. Ce sup­po­sé clone de Clash Royale ap­porte une fraî­cheur bien­ve­nue dans le royaume du blitz et des coups four­rés.

Pour com­men­cer, on trouve peu de sang frais dans les me­nus de Siege : Ti­tan Wars. Des cartes à col­lec­ter pour amé­lio­rer ses uni­tés, des coffres à ou­vrir au terme de comptes à re­bours et une icône pour in­té­grer un clan. Vous ral­liez vite une ban­nière afin de dis­cu­ter, échan­ger des cartes ou dé­fier les membres de la com­mu­nau­té. Il est temps de pas­ser au com­bat. Le champ de ba­taille tout en lon­gueur est consti­tué de deux tou­relles par as­saillant, qu’il faut obli­ga­toi­re­ment dé­truire avant d’ac­cé­der au fort. Le blitz et la ges­tion par­ci­mo­nieuse de ses uni­tés est l’unique moyen d’es­pé­rer dé­mo­lir au moins une dé­fense ad­verse dans le temps im­par­ti, car le suc­cès ne dé­pend pas ici de la des­truc­tion du château en­ne­mi, mais d’un maxi­mum de dom­mages fait avant l’ul­time se­conde. Dans Ti­tan Wars, cer­taines uni­tés se lancent par co­hortes. Ain­si vous en­voyez la pié­taille se faire ré­duire en miettes en pre­mière ligne pen­dant que vous pré­pa­rez une un se­cond ri­deau of­fen­sif plus so­lide. Le champ de ba­taille pul­lule alors de troupes, le bon mo­ment pour com­men­cer à lan­cer des sorts de zone tels que la foudre et les raz-de-ma­rée pour re­pous­ser les fan­tas­sins, ou une mé­téo­rite pour faire chan­ce­ler les co­losses.

ÉDI­TEUR GAME AL­LIANCE GENRE STRA­TÉ­GIE JOUEUR 1 (2 EN LIGNE) PEGI 12+ IOS, AN­DROID FREE-TO-PLAY PAR LES CRÉA­TEURS DE TRO­PI­CAL WARS, DI­NO BASH

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.