XBOX ONE X UN MONSTRE DE PUIS­SANCE ?

TOUS LES TITRES PRO­FITENT D’UNE RÉ­SO­LU­TION PLUS ÉLE­VÉE. LA PLU­PART ONT AUS­SI DROIT À DE NOM­BREUX EF­FETS DE PAR­TI­CULES ET À DES TEX­TURES HD PLUS TRA­VAILLÉES.

Jeux Video Magazine - - DOSSIER - Par Ra­phaël Lu­cas

APRÈS AVOIR LON­GUE­MENT JOUÉ SUR LA XBOX ONE X DE MI­CRO­SOFT, VOI­CI NOS PRE­MIÈRES IM­PRES­SIONS SUR SA PUIS­SANCE ET SES JEUX.

An­non­cé à l'E3 2016, en même temps que la Xbox One S, le « Pro­ject Scor­pio » , de­puis re­nom­mé Xbox One X, se veut un monstre de puis­sance . Ca­pable d'af­fi­cher du 4K UHD en na­tif, de faire fi des pro­blèmes de sac­cades et de « tea­ring » grâce au AMD FreeSync ins­tal­lé, cette console est « 40 % plus puis­sante que n'im­porte quelle autre console », pour re­prendre un des ar­gu­ments du construc­teur. Il est vrai que, sur le pa­pier et au vu des spé­ci­fi­ci­tés tech­niques, la ma­chine met à l'amende les autres sys­tèmes, de la Xbox One à la Switch en pas­sant par la PS4 Pro. Mais cette puis­sance de cal­cul (6 té­ra­flops) sert-elle à autre chose qu'à rendre les jeux plus beaux, plus fluides, plus fins ? Et d'ailleurs, le fait-elle bien ? Pour s'en as­su­rer, une seule et unique so­lu­tion : es­sayer les jeux et ju­ger sur pièces, pad en main et écran 4K al­lu­mé pen­dant un évé­ne­ment or­ga­ni­sé par Mi­cro­soft. Alors les jeux sont-ils plus beaux ?

BEAUX À MOU­RIR

C'est in­con­tes­table, les jeux sont plus beaux, qu'il s'agisse des titres dé­ve­lop­pés avec la Xbox One X en tête ( As­sas­sin’s Creed Origins, For­za Motorsport 7) ou ceux dé­jà sor­tis qui bé­né­fi­cie­ront d'un patch et de tex­tures à té­lé­char­ger, les titres joués sur cette Xbox One X, sur écran 4K, se sont tous avé­rés plus propres, plus agréables, avec des cou­leurs moins agres­sives pour l'oeil, et ce que ce soit pour un ar­cade « in­dé » Cu­phead ou une si­mu­la­tion de course comme For­za. Si tous les titres pro­fitent d'une ré­so­lu­tion plus éle­vée, et donc d'une net­te­té ac­crue de l'image, la plu­part ont éga­le­ment droit à de nom­breux ef­fets de par­ti­cules, plus vi­sibles ou pré­sents, à des tex­tures HD plus tra­vaillées ou à du HDR qui amé­liorent le ren­du des lu­mières de ma­nière si­gni­fi­ca­tive. Ain­si, sur Xbox One X, Quan­tum Break pro­pose des tex­tures as­sez proches de ce que l'on connais­sait, mais les dé­tails se font plus vi­sibles, plus nets, tant dans les ni­veaux clairs que sombres. La beau­té du HDR ! Rise of the Tomb Rai­der et d'autres nous ont d'ailleurs mis sur le séant par leur ren­du. Ce­pen­dant…

PRE­MIÈRE VAGUE

Comme il s'agit d'une toute pre­mière vague de jeux, ceux-ci ne pro­fitent pas to­ta­le­ment des énormes pos­si­bi­li­tés de la console. Du 4K pour tous les jeux pré­sen­tés, certes, mais cha­cun fai­sant un peu à sa sauce. Si un For­za Motorsport 7 ex­ploite la puis­sance de la ma­chine de dif­fé­rentes ma­nières (car­ros­se­rie, re­flets, cieux, etc.), d'autres, comme La Terre du Mi­lieu:Mi­lieu: L’Ombre de la guerre, se contentent d'une meilleure ré­so­lu­tion et de tex­tures UHD à té­lé­char­ger. Par­ti­cu­liè­re­ment vi­sible, cer­tains des jeux les plus agréables de cette pre­mière four­née de titres pat­chés, As­sas­sin’s Creed Origins ou Rise of the Tomb Rai­der par exemple, ne dis­posent pas de plus d'étapes d'ani­ma­tion que dans leur ver­sion Xbox One/PS4. D'où un choc, lorsque le réa­lisme des tex­tures et éclai­rages est bous­cu­lé par l'as­pect mé­ca­nique des dé­marches et sauts, ou des mou­ve­ments de lèvres trop au­to­ma­ti­sés.

MONSTRES & CIE

Alors, monstre de puis­sance la Xbox One X ? Oui, dé­fi­ni­ti­ve­ment. Tous les titres sur les­quels nous avons mis la main étaient fluides, avec ef­fets de par­ti­cules ou vi­suels vrai­ment ébou­rif­fants, voire une pro­fon­deur de champ ja­mais vue (sur As­sas­sin’s Creed), mais tou­jours avec une pré­ci­sion et une net­te­té to­tale, même pour les ob­jets les plus éloi­gnés (ba­teaux dé­ri­vants sur le Nil). Ce qui n'em­pê­chait pas l'ap­pa­ri­tion tar­dive de cer­tains élé­ments du dé­cor… La puis­sance est là, pal­pable, mais elle de­mande en­core à être trans­cen­dée par des pro­duc­tions qui l'ex­ploi­te­ront au­tre­ment que la seule amé­lio­ra­tion de l'af­fi­chage. Ani­ma­tions et in­tel­li­gence ar­ti­fi­cielle plus convain­cantes se­raient sans doute des champs à ex­plo­rer en prio­ri­té.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.