Pro­ject Cars 2

Pre­mier out­si­der à se je­ter à l’eau, Pro­ject CARS 2 est at­ten­du au tour­nant par sa com­mu­nau­té, mais éga­le­ment par ses dé­trac­teurs. On tranche !

Jeux Video Magazine - - SOM­MAIRE -

Pro­ject CARS est sans au­cun doute le jeu de course de l’an­née 2015. Après d’in­nom­brables re­tards qui ont se­mé le doute au sein de la com­mu­nau­té de joueurs qui l’at­ten­dait de pied ferme, le titre de Slight­ly Mad Stu­dios a su mettre les pe­tits plats dans les grands pour pro­po­ser une ex­pé­rience so­lide et com­plète, en es­sayant de ra­vir tout au­tant les ama­teurs que les pu­ristes du monde au­to­mo­bile. Certes, plu­sieurs dé­trac­teurs ont pes­té sur sa conduite un peu trop molle, qui s’avé­rait moins pré­cise qu’un As­set­to Cor­sa sor­ti quelques mois plus tôt. Mais de l’avis gé­né­ral, il s’agis­sait là d’un jeu sa­tis­fai­sant pour un pre­mier opus. Pour cette suite, on at­ten­dait du dé­ve­lop­peur an­glais de cor­ri­ger cer­taines er­rances et de pro­po­ser un conte­nu en­core plus four­ni. Voyons ce qui a été fait.

Tour du monde en 60 tra­cés

Cô­té conte­nu, Pro­ject CARS 2 se veut bien évi­dem­ment plus com­plet. Plus de 60 pistes sont dis­po­nibles pour un peu moins de 150 dé­cli­nai­sons. Ces chiffres pro­pulsent di­rec­te­ment cet épi­sode au titre du jeu de course pos­sé­dant le plus de cir­cuits à l’heure ac­tuelle. Ce­pen­dant, en termes de vé­hi­cules, on est loin du mas­to­donte qu’est For­za Mo­tor­sport 7 avec « seule­ment » 182 vé­hi­cules au comp­teur. On re­marque la pré­sence de la der­nière McLa­ren 720S, de l’ar­ri­vée de Porsche, avec la 918 Spy­der ou la 911 GT3 RS, et de vé­hi­cules dé­diés au ral­lye avec la Po­lo, la Ci­vic ou la Fo­cus, entre autres. C’est d’ailleurs l’une des grosses nou­veau­tés du titre puis­qu’il pro­pose plu­sieurs pistes de ral­ly­cross. Mal­heu­reu­se­ment, il faut bien avouer que cette par­tie du jeu n’est pas la plus réus­sie, avec un nombre de pistes

dé­diées ri­qui­qui et des sen­sa­tions qui sont loin d’un DiRT Ral­ly. Ques­tion conduite jus­te­ment, que ce­la soit sur le sec, sous la pluie ou en pleine tem­pête de neige, Pro­ject CARS 2 maî­trise par­fai­te­ment son su­jet en pro­po­sant des com­por­te­ments dif­fé­rents en fonc­tion des sur­faces. C’est gri­sant et pré­cis à la fois, même à la ma­nette, et l’on sait exac­te­ment comment va se com­por­ter le vé­hi­cule dès que l’on ba­lance un peu le train ar­rière sur ce type de ter­rain. On note aus­si quelques amé­lio­ra­tions sur le bi­tume avec un res­sen­ti un poil plus pro­non­cé que dans le pre­mier vo­let. De quoi mieux gé­rer le grip et les li­mites d’adhé­rence.

Com­plet, mais aus­tère

Le mode Car­rière n’est pas bien dif­fé­rent du pré­cé­dent. Tout juste no­tet-on un choix per­met­tant d’ef­fec­tuer le cham­pion­nat dans une ver­sion courte ou longue (le nombre de cir­cuits va­rie). On doit, dans tous les cas, soit com­men­cer dans une pe­tite ca­té­go­rie pour mon­ter au fur et à me­sure les éche­lons, soit di­rec­te­ment se plon­ger dans une plus grosse com­pé­ti­tion. Tout ce pe­tit monde dé­bloque par la suite les plus pres­ti­gieux cham­pion­nats comme l’In­dy Car ou les LMP1. On re­marque aus­si l’ap­pa­ri­tion d’af­fi­ni­tés avec les construc­teurs qui dé­ver­rouillent des évé­ne­ments spé­ciaux dé­diés à la marque, ain­si que des courses un peu plus exo­tiques avec la pos­si­bi­li­té de se mettre der­rière le vo­lant d’une voi­ture clas­sique ou d’une su­per­car. Mal­heu­reu­se­ment, le manque d’am­biance dans le mode Car­rière n’est pas des plus mo­ti­vants. Autre re­gret, l’in­tel­li­gence ar­ti­fi­cielle qui a ten­dance à nous ou­blier par mo­ments, comme dans le pre­mier opus, nous en­voyant fa­ci­le­ment val­ser en de­hors du cir­cuit. On peut néan­moins se ra­battre sur un mul­ti­joueur bien plus tra­vaillé avec des par­ties al­lant jus­qu’à 32 concur­rents sur PC (16 sur consoles), des ser­veurs dé­diés et un mode spec­ta­teur plu­tôt éla­bo­ré qui va clai­re­ment don­ner en­vie de suivre des courses de haut ni­veau.

La vue cock­pit dans le casque offre des sen­sa­tions tou­jours aus­si gri­santes.

Nou­veau­té de cet épi­sode, la neige oblige d’y al­ler à tâ­tons lors­qu’on est en pro­pul­sion. Mal­gré sa so­brié­té, le mode Car­rière pro­pose pas mal de cham­pion­nats dif­fé­rents.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.