Fall of Light

Jeux Video Magazine - - SOMMAIRE - Oli­vier Leh­mann

Ex­cep­tée une ac­tion vue de des­sus, les points com­muns entre ce titre en ver­sion Darkest (com­por­tant un nou­veau don­jon et des armes en plus) et Dark Souls sont a prio­ri nom­breux : même am­biance de Dark Fan­ta­sy, ni­veau de dif­fi­cul­té im­por­tant, mort très fré­quente, com­bats longs et dou­lou­reux, pa­no­plie de coups li­mi­tée, ges­tion de l’en­du­rance… Tou­te­fois, sur le ter­rain, la dif­fé­rence se fait sen­tir à tra­vers une foul­ti­tude de dé­tails qui

Un an après une sor­tie sur PC, le stu­dio in­dé­pen­dant ita­lien Ru­ne­heads lance sur consoles une ver­sion com­plète de son si­mi­li Dark Souls. Mais n’est pas From Soft­ware qui veut…

han­di­capent gra­ve­ment le plai­sir de jeu. D’abord, la dif­fi­cul­té de l’aven­ture pro­vient non seule­ment des en­ne­mis - les boss sont à s’ar­ra­cher les che­veux - mais aus­si du manque de re­lief de dé­cors trop sombres (il n’est pas rare de tom­ber dans le vide à la suite d’une rou­lade). De même, le per­son­nage ne ré­pond pas par­fai­te­ment aux sol­li­ci­ta­tions du joueur, puis­qu’il y a un lé­ger temps de dé­ca­lage entre la touche pres­sée et l’ac­tion qui en ré­sulte. En­fin, les dé­pla­ce­ments du per­son­nage sont lents et les com­bats s’avèrent fré­quents et plu­tôt mous. Res­tent une patte es­thé­tique in­té­res­sante, un chal­lenge très ar­du et la pré­sence de la jeune fille nom­mée Ae­ther qui ac­com­pagne et aide le joueur de temps à autre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.