LE GRAND RE­TOUR DU JA­PON

LE RE­TOUR D’ONI­MU­SHA : WAR­LORDS, RE­MAS­TER HD DU PRE­MIER TITRE DE LA SÉ­RIE SOR­TI EN 2001 SUR PS2, S’INS­CRIT DANS UNE TEN­DANCE CLAIRE DU MONDE VI­DÉO­LU­DIQUE AC­TUEL, QUI PRO­POSE PLU­SIEURS TITRES INS­PI­RÉS DES HIS­TOIRES DU JA­PON À L’ÉPOQUE MÉ­DIÉ­VALE.

Jeux Video Magazine - - ILS ARRIVENT BIENTOT - ulien In­ver­no

Ré­gu­liè­re­ment, par le biais des ré­seaux so­ciaux, des fans ma­ni­festent leur sou­hait de voir re­naître une sé­rie éteinte qu’ils ont ai­mée au­tre­fois. Par­mi celles-ci, on compte Oni­mu­sha (de l’édi­teur ja­po­nais Capcom), une va­riante plus orien­tée ac­tion des pre­miers Re­sident Evil, dans la­quelle on in­carne un sa­mou­raï qui doit faire face à des hordes de dé­mons dans le contexte his­to­rique de l’époque Sen­go­ku. Le 15 jan­vier pro­chain, le pre­mier épi­sode d’Oni­mu­sha :

War­lords, se­ra pro­po­sé sur PS4, ex­clu­si­ve­ment en for­mat dé­ma­té­ria­li­sé. De quoi ra­vir les nos­tal­giques sans au­cun doute, mais aus­si l’oc­ca­sion pour Capcom de jau­ger l’au­ra réelle de cette an­tique sé­rie tout en sur­fant sur une ten­dance ac­tuelle du jeu vi­déo : le re­tour du Ja­pon mé­dié­val comme toile de fond de l’his­toire. Cu­rieu­se­ment, la ré­ap­pa­ri­tion d’Oni­mu­sha semble coïn­ci­der avec le fait que la lu­mière mé­dia­tique est de­puis quelque temps bra­quée sur des pro­duc­tions qui par­tagent le même dé­cor qu’elle, celle du Ja­pon des nin­jas et des sa­mou­raïs.

LES HÉ­RI­TIERS COMME NOU­VELLE RÉ­FÉ­RENCE

Nioh, d’abord en­vi­sa­gé comme un simple clone de Dark Souls aux faux airs d’Oni­mu­sha, a su af­fi­cher une per­son­na­li­té suf­fi­sam­ment mar­quée pour sé­duire un pu­blic exi­geant. Son édi­teur, Koei Tec­mo, a d’ailleurs pro­fi­té du der­nier E3 pour an­non­cer la mise en chan­tier d’un nou­vel épi­sode. Sekiro :

Shadows Die Twice, une pro­duc­tion de FromSoft­ware, offre quant à lui un goût de Ten­chu en plus d’un chal­lenge re­le­vé, comme sait le faire le stu­dio ja­po­nais. En­fin, dans un autre re­gistre plus cen­tré semble-t-il sur le ré­cit que sur un sys­tème de jeu,

Ghost of Tsushima et son ro­nin de la fin du xiiie siècle, en guerre contre des troupes d’in­va­sion mon­gole, de­vrait être l’un des temps forts de l’an­née 2019, dé­ci­dé­ment pla­cée sous le signe du Ja­pon mé­dié­val. Cette in­cli­nai­son forte ac­com­pagne un autre phé­no­mène : le re­tour en force, de­puis quelques an­nées, du jeu vi­déo ja­po­nais ( FF15, Re­sident Evil

7, The Last Guar­dian...) sur le mar­ché mon­dial. Les (nom­breux) adeptes du Ja­pon et de ses pro­duc­tions se­ront as­su­ré­ment aux anges.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.