UN CHAM­PION PAS COMME LES AUTRES

Joggeur - - Trail De La Route A La Boue -

Ori­gi­naire de la Somme, An­toine Du­breucq est ve­nu à la course à pied il y a un peu de moins de dix ans, à 28 ba­lais, un peu par ha­sard après avoir été li­cen­cié en… ten­nis de table dix-huit ans au­pa­ra­vant. En­fin plus que par ha­sard, c’est par dé­fi. An­toine nous ex­plique : « Mon plus jeune frère avait com­men­cé la course à pied six mois au­pa­ra­vant, et il m’a convain­cu d’al­ler faire un cross avec lui. Le ré­sul­tat a été très bon. On a en­chaî­né par une cor­ri­da (ndlr : for­mat sur 5 km), et le ré­sul­tat fut en­core meilleur. Mon pre­mier 10 ki­lo­mètres fut bou­clé en 35’07 et, après une frac­ture de la che­ville, je m’y suis re­mis sé­rieu­se­ment. J’ai ra­pi­de­ment com­men­cé à ga­gner des courses. » Bi­lan après presque dix an­nées de com­pé­ti­tion, An­toine a rem­por­té 250 vic­toires sur tous types de courses et dis­tances avec quatre fois le ma­ra­thon d’Amiens, la Trans­baie, la Jules Verne en 2015, le 10 km de La Ro­chelle, le Se­mi de la cou­lée Verte, les cham­pion­nats de Picardie de Cross, etc., et avec comme meilleures per­for­mances : 30”18 sur 10 km, 1’ 06”21 sur se­mi et 2’ 21”57 sur ma­ra­thon. Après une sai­son 2015 dense, où An­toine a en­chaî­né 10 en­traî­ne­ments par se­maine, 43 courses (pour 39 vic­toires consé­cu­tives), ac­cep­tant aus­si bien les courses ma­jeures de la ré­gion, comme les plus pe­tites (sans être pé­jo­ra­tif), il s’est fixé l’ob­jec­tif de jouer la gagne sur les pro­chains 100 km d’Amiens avec... son frère. Et il a bien dé­bu­té l’an­née puis­qu’il a rem­por­té… un trail de 24 ki­lo­mètres le 17 jan­vier der­nier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.