Jog­geur sur la Toile

Joggeur - - Questions... Reponses -

Bon­jour à tous, En main votre nu­mé­ro sur vos 60 bonnes rai­sons de cou­rir. Un dé­bu­tant qui pas­se­rait pour un ra­bat-joie heur­te­ra pro­ba­ble­ment vos cer­ti­tudes mais, sur les 60 bonnes rai­sons, com­bien s’adressent à ceux qui comme moi dé­butent ? Peu en dé­fi­ni­tive et je suis à cet égard contraint de re­mettre en cause cer­taines idées re­çues. Deux exemples. Cou­rir « amé­liore la confiance en soi » : pas celle du dé­bu­tant qui ga­lère pour cou­rir 10 mi­nutes tout en li­sant par­tout qu’il faut cou­rir 30 mi­nutes en « ai­sance res­pi­ra­toire », un Eve­rest quand on com­mence après des di­zaines d’an­nées de sé­den­ta­ri­té, oui ça existe, in­croyable non... « Ren­con­trer de nou­velles per­sonnes » : non, per­sonne ne veut se mettre au rythme des plus lents pour les ai­der (« les plus ra­pides se met­tant au dia­pa­son des autres », ja­mais vu). Mer­ci de pen­ser aux dé­bu­tants, vous sa­vez ces zo­zos qui em­poi­sonnent tout le monde à être lents au mi­lieu du che­min et qui sont trop nuls pour faire un ma­ra­thon... Bien à vous, Laurent

Jog­geur : Cher Laurent, les ar­ticles du ma­ga­zine consa­crés aux dé­bu­tants partent (et parlent) tou­jours du prin­cipe d’al­ter­nance entre marche et course. Évi­dem­ment, tout le monde ne peut pas du jour au len­de­main cou­rir 30 mi­nutes en ai­sance res­pi­ra­toire ! Peut-être avez-vous trou­vé ces « in­fos » dans d’autres sup­ports (bouh !). Si­non, nous ne vous don­nons pas en­tiè­re­ment tort : la « confiance en soi » ne sur­vient pas im­mé­dia­te­ment après le pre­mier foo­ting. Mais après plu­sieurs se­maines de pra­tique pro­gres­sive, si !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.