LE CHO­CO­LAT NOIR, ÇA SOU­TIENT VRAI­MENT L’EF­FORT ?

OUI ! SI VOUS SA­VEZ LE CHOI­SIR ET LE CON­SOM­MER, PAS BE­SOIN D’AT­TENDRE PÂQUES POUR PRO­FI­TER DE SES BIEN­FAITS.

Jogging International - - Objectif Santé -

POUR­QUOI C’EST BON ?

Riche en ma­gné­sium, il a un ef­fet an­ti­stress, an­ti­crampe et an­ti­fa­tigue, et agit sur la sé­ro­to­nine, hor­mone du plai­sir. Sa ca­féine sti­mule en dou­ceur la vi­gi­lance. C’est aus­si un pro­tec­teur car­dio­vas­cu­laire qui contient deux fois plus de po­ly­phé­nols qu’un verre de vin rouge et au­tant qu’une tasse de thé vert. Et, en ce­la, il abaisse la ten­sion, amé­liore l’élas­ti­ci­té des vais­seaux, mais aus­si l’adap­ta­bi­li­té du coeur à l’ef­fort. De­puis peu, son im­pact po­si­tif a aus­si été re­con­nu en pré­ven­tion des can­cers.

EN TA­BLETTE : LE­QUEL ?

Uni­que­ment du cho­co­lat noir (avec ou sans noi­settes) conte­nant au mi­ni­mum 70 % de ca­cao. Se­lon une ré­cente étude an­glaise, une barre de 40 g de cho­co­lat noir par jour per­met­trait ain­si de do­per les per­for- mances spor­tives, no­tam­ment en di­la­tant les vais­seaux san­guins et en ré­dui­sant la consom­ma­tion d’oxy­gène. Mais, pre­nez garde aux ex­cès : la gâ­te­rie est ca­lo­rique ( 540 kcal, 55 g de glu­cides, 35 g de li­pides pour 100 g). Et, même si son in­dice gly­cé­mique est faible (25), plus de quatre car­rés par jour fi­ni­raient par pe­ser lourd sur la ba­lance. Et pour­raient dé­clen­cher des désordres di­ges­tifs… contre-per­for­mants !

EN POUDRE : COMMENT ?

Au pe­tit-dé­jeu­ner ou en bois­son de ré­cu­pé­ra­tion, n’hé­si­tez pas à mi­ser sur le cho­co­lat amer en poudre. Cru, très peu su­cré, très peu ca­lo­rique, il est un bon al­lié du spor­tif sur­veillant son poids. Et, sau­pou­dré sur une tranche de pain aux cé­réales et quelques ron­delles de ba­nane fraîche, il consti­tue en en-cas pré-ef­fort ou de ré­cu­pé­ra­tion bien plus sain qu’une pâte à tar­ti­ner !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.