UN KAN­GOU­ROU AU CA­NA­DA

Jogging International - - Tour De Piste - Ni­co­las Gar­don la­tra­ver­see­de­les­poir.wix­site.com/guya­mal­fi­ta­no

Le 14 mai pro­chain, le cou­reur uni­jam­biste Guy Amal­fi­ta­no s’élan­ce­ra pour les 7 600 km de sa Tra­ver­sée de l’es­poir. 177 jours pour re­lier Saint-Jean de Terre-Neuve, sur l’île de Terre-Neuve, à l’ex­trême est du Ca­na­da, et Van­cou­ver, à l’ouest.

Un peu plus d’un ma­ra­thon par jour à se pro­pul­ser sur son unique jambe et ses deux bé­quilles de com­pé­ti­tion ! Un par­cours que n’avait pu ache­ver son hé­ros, Ter­ry Fox, lui aus­si am­pu­té d’une jambe, qui avait dû mettre fin à son pé­riple de ma­nière an­ti­ci­pée en 1980, avant de dé­cé­der un an plus tard. Le Ca­na­dien avait tout de même par­cou­ru 5 373 km sans bé­quilles, mais avec une jambe ar­ti­fi­cielle. Con­trai­re­ment à ses deux tours de France, sur les­quels il avait ré­col­té près de 100 000 € pour la re­cherche mé­di­cale, Guy Amal­fi­ta­no s’est lan­cé dans cette aven­ture ca­na­dienne sans ob­jec­tif fi­nan­cier, comme un « simple » hom­mage à Ter­ry Fox. « Il a été vic­time, comme moi, d’un os­téo­sar­come, une tu­meur os­seuse. Et c’est dans mon lit d’hôpital bor­de­lais que j’ai dé­cou­vert son his­toire à la té­lé. Comme un signe qui me di­sait que ma vie ne s’ar­rê­tait pas là, à cette jambe en moins. » 37 ans plus tard, Guy Amal­fi­ta­no part donc sur les traces du mo­dèle avec un simple cam­ping-car et des bé­né­voles en tant que sui­veurs. Si l’aven­ture peut sem­bler folle, elle est sur­tout belle !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.