Vos mo­ments cap­tu­rés

Jogging International - - Sommaire -

Tour de France bou­clé

dé­par­te­ments dans cha­cun des au moins une épreuve là, il ne s’agit comme but de cou­rir Mais “Et l’outre-mer ?”. « Je m’étais don­né di­ront : Par­mi mes Les grin­cheux me de la France mé­tro­po­li­taine. com­men­cé en et ache­vé l’an der­nier. 1989 vingt-huit au de bud­get… Pé­riple plus de jambes mais Ma­ra­thons de Pa­ris an­née de courses ( j’en ai cou­ru quatre- ! bou­clé vingt-cinq soit plus d’une satisfactions : avoir lieux plus de 365 com­pé­ti­tions, nou­veaux de avoir par­ti­ci­pé à la dé­cou­verte to­tal à ce jour) et de cette aven­ture mais je re­tiens sur­tout ! » Certes, j’aime cou­rir, trans­for­mées en ami­tiés qui se sont par­fois et les ren­contres Bru­no Sé­chet

Rôles in­ver­sés

« Cou­reuse mal­voyante , en temps nor­mal, je suis gui­dée sur mes courses mes et en­traî­neme nts, entre autres par Mar­ta. Là, nous avons in­ver­sé les rôles dans le cadre du pro­jet Walk Aw­hile in My Shoes (“Mets-toi quelques ins­tants à ma place”). 800 m de course avec un ban­deau sur les yeux, bra­vo à elle !» Me­lis­sa Blume

Guide-fil

« De nou­veau me­neur d’al­lure, cette fois à Sé­nart en 3 h 45 min. Les me­neurs, por­teurs d’es­poir lorsque l’on reste dans leur sillage et par­fois de tris­tesse quand, ré­si­gné, on voit leur flamme s’éloi­gner in­las­sa­ble­ment. Notre mis­sion : em­me­ner celles et ceux qui sou­haitent nous suivre jus­qu’à la ligne d’ar­ri­vée dans un temps bien dé­fi­ni, et très sou­vent en­cou­ra­ger celles et ceux que nous dou­blons. Au fil des temps, les cou­reurs ont pris l’ha­bi­tude de nous voir sur les courses, nous fai­sons par­tie du dé­cor. C’est notre “job”, di­raient cer­tains. Et à l’ar­ri­vée, les re­mer­cie­ments, les tapes dans le dos, les sou­rires et, par­fois, les larmes de joie de celles et ceux qui sont res­tés dans les pas du me­neur qui court, non pas pour lui, mais uni­que­ment pour les autres ! » Phi­lippe Sta­nek

Vrai­ment hard

« C’est seule­ment à quelques jours du Trail des 3 Pics que cer­tains de nos cer­veaux ont com­men­cé à se ma­ni­fes­ter : “Al­lô, le corps ? Ici, c’est le cer­veau… J’ai ap­pris qu’on al­lait faire le Trail de Cor­nu­dère dans le cadre du Trail des 3 Pics. Qui c’est qui nous a ins­crits ? On va cre­ver ! Tu m’en­tends ! On va creeeee­ver ! On n’a ja­mais cou­ru au­tant en mon­tagne et on n’a ja­mais fait au­tant de dé­ni­ve­lé ! On n’est pas as­sez en­traî­né ! On va y pas­ser, j’te dis !” On vous ras­sure, tous les I Run Mai­den sont ar­ri­vés au bout sans pas­ser par la case pompes fu­nèbres !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.