TransA­me­ri­ca­na : un air de For­rest Gump

aven­ture spor­tive mais hu­maine avant tout, au gré des ren­contres et des dis­cus­sions avec les lo­caux. « J’ar­ri­vais avec mon short su­per court, mon sac à dos brin­que­ba­lant et ma grosse mous­tache rousse. Les gens sont cu­rieux, et les conver­sa­tions se font n

Jogging International - - Actus -

Le 1er mars der­nier, Ri­ckey Gates pre­nait la route de­puis Fol­ly Beach, en Ca­ro­line du Sud. Sur son dos, un sac de 6 kg gar­ni de nour­ri­ture, qui se­ra re­joint plus tard par une pous­sette digne de Mad

Max afin de trans­por­ter un pe­tit né­ces­saire de cam­ping. Avec une idée en tête : re­joindre les plages de Ca­li­for­nie pour une tra­ver­sée in­té­grale d’est en ouest des États-Unis. Pour cette aven­ture de près de 5 700 km, au­cun ob­jec­tif de per­for­mance. Juste

l’en­vie de sillon­ner sa terre na­tale, à la dé­cou­verte de ses pay­sages et de ses ha­bi­tants. « J’ai choi­si de ra­len­tir mon rythme de vie, de sim­pli­fier les choses, pour dé­cou­vrir mon pays

pas à pas » , dé­cla­rait-il avant son dé­part. Sur des pe­tits che­mins et des routes de cam­pagne, l’ul­tra-trai­leur de 36 ans a donc tra­cé sa route au rythme d’une qua­ran­taine de ki­lo­mètres par jour, par­cou­rant même une pe­tite por­tion du fleuve Ten­nes­see en paddle sur son che­min. Une

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.