BOR­DEAUX AU PAS DE COURSE

Nou­velle dé­cli­nai­son sur le thème de la course à pied, le sight­jog­ging, mé­lange de tou­risme et de sport, a re­te­nu notre at­ten­tion. Vi­site trot­tée à Bor­deaux.

Jogging International - - Actus -

Pa­tri­cia Ou­dit, pho­tos Fré­dé­ric Lan­ce­lot

Au­jourd’hui, c’est mon cor­tex qui va suer. Un re­make de La tête et les jambes, sans Pierre Bel­le­mare, mais avec He­la Man­sour. Cette guide amé­ri­ca­noé­gyp­tienne, qui a conçu le par­cours de 12 km (trois heures) à tra­vers Bor­deaux, est dans la place. Ri­go­lote, di­dac­tique : perle rare et pile élec­trique. He­la fait des se­mi-ma­ra­thons, tout comme Loïc Por­tier, le boss d’Aka­ra Tra­vels, qui a créé cette vi­site spor­tive dans sa ville na­tale : « Quand on court et qu’on lève le nez, on a une autre vi­sion de la ville. Même si je la connais par coeur, j’ai ap­pro­fon­di ma dé­cou­verte de tous les quar­tiers grâce à He­la. » La ten­dance vient de Los An­geles, et elle est pla­né­taire. Le sight­jog­ging plaît aux cou­reurs toute ca­té­go­rie, au pre­mier rang des­quels les tou­ristes et les étran­gers, qui aiment ga­gner en sa­voir ce qu’ils perdent en ca­lo­ries.

PAR ET POUR DES COU­REURS

Ce n’est pas un ha­sard si la vi­site part du centre his­to­rique : c’est là qu’il y a le plus à dire. Par­fait pour s’échauf­fer en dou­ceur. Au dé­part du mi­roir d’eau, on trot­tine gen­ti­ment en écou­tant la guide nous ra­con­ter le vieux Bor­deaux, son grand théâtre construit par Vic­tor Louis, sa place des Quin­conces et son mo­nu­ment des Gi­ron­dins, si fas­ci­nant qu’il s’agit là de la plus longue pause du tour, pas moins d’un quart d’heure. Quelques hec­to­mètres plus tard, à l’ombre d’un an­cien chais, voi­ci que l’on me tend un mi­ni­can­ne­lé. J’aime bien ça, moi, la barre éner­gé­tique lo­cale. Voi­là que l’on at­taque la rive droite. Les deux ki­lo­mètres et de­mi pour dé­bus­quer Dar­win, vaste ca­serne ré­ha­bi­li­tée, où se cô­toient dé­sor­mais ska­teurs, ar­tistes, bu­reaux… sont les plus rou­lants du par­cours. Mes is­chios aiment de plus en plus les « pauses culture » d’He­la. Pour la ré­cup’, po­ser des ques­tions semble plus ren­table que les chaus­settes de com­pres­sion. Re­tour par le pont de pierre. Je pense au pique-nique bio qui m’at­tend. Pres­ta­tion en op­tion à la fin d’une sor­tie où cha­cun est libre de ré­gler son al­lure. Foo­ting lé­ger ou grosses fou­lées, à vous de choi­sir !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.