Les chaus­sures sont ca­pi­tales pour la per­for­mance.

Jogging International - - Entrainement -

Le mythe ex­pli­qué

Dans course à pied, il y a pied. Alors, for­cé­ment, on s’at­tache avant tout à cette par­tie de l’ana­to­mie qui est la seule à en­trer en contact avec le sol quand on court. On s’y in­té­resse aussi parce que le pied est la par­tie du corps qui ini­tie toute la bio­mé­ca­nique de la course. La preuve : ces der­niers temps, on vante les mé­rites de la prise d’ap­pui avant-pied en sou­li­gnant toutes les mo­di­fi­ca­tions qu’elle en­gendre en termes d’ali­gne­ment des seg­ments, de po­si­tion du bas­sin, d’in­ci­dence ar­ti­cu­laire… Et puis, avouons-le, l’in­dus­trie du run­ning est très in­fluente. À tra­vers la pu­bli­ci­té et le spon­so­ring, elle for­mate nos es­prits de consom­ma­teurs. Lo­gique : si les chaus­sures sont pri­mor­diales, le cou­reur les change ré­gu­liè­re­ment, mul­ti­plie les mo­dèles… et c’est le ti­roir-caisse qui se rem­plit !

Le mythe... dé­my­thi­fié

S’il a été dé­mon­tré par des études que 100 g sup­plé­men­taires par chaus­sure in­duisent 1 % de plus d’ef­fort aé­ro­bie, il a aussi été prou­vé qu’à un mo­ment don­né, le poids des chaus­sures n’a plus d’in­fluence, voire qu’il de­vient dé­lé­tère. Les chaus­sures trop mi­ni­ma­listes pour­raient même nuire à la per­for­mance par rap­port à des mo­dèles certes un poil plus lourds, mais qui ab­sorbent mieux les chocs et ap­portent un cer­tain re­bond. De plus, de nom­breux exemples mettent à mal le mythe de la chaus­sure qui fait cou­rir plus vite. Au mi­lieu du XXe siècle, les ath­lètes cou­raient avec des chaus­sures ru­di­men­taires et af­fi­chaient des chro­nos que le com­mun des mor­tels ac­tuels ne peut même pas ef­fleu­rer. Les cou­reurs afri­cains ou les peuples mon­ta­gnards les plus re­cu­lés d’Asie ou d’Amé­rique du Sud trottent pieds nus ou avec de vé­ri­tables er­satz de chaus­sures, à des al­lures à faire pâ­lir le ma­ra­tho­nien ou le trai­ler le plus ap­pli­qué. La chaus­sure ne fait donc pas le cou­reur : elle lui ap­porte certes du confort, mais elle n’a pas d’im­pact sur sa VMA, son en­du­rance ou en­core ses qualités men­tales.

Ce qu’il faut faire

Ce n’est pas parce que Ben­ja­min Pa­chev, Amé­ri­cain de 18 ans, court le se­mi-ma­ra­thon en Crocs (et en 1 h 11 !) qu’il faut l’imi­ter. En tout cas, ne vous at­ta­chez pas de ma­nière ex­ces­sive à vos chaus­sures et re­la­ti­vi­sez leur im­por­tance : ce ne sont pas elles qui fe­ront de vous un cham­pion ou vous fe­ront ga­gner cinq mi­nutes au 10 km. Pri­vi­lé­giez votre confort et res­pec­tez vos sen­sa­tions sans ja­mais les sa­cri­fier sur l’au­tel de la lé­gè­re­té. Soi­gnez plu­tôt votre tech­nique de course et votre ré­gu­la­ri­té à l’en­traî­ne­ment qui, elles, peuvent réel­le­ment boos­ter vos per­for­mances.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.