L’en­traî­ne­ment bi­quo­ti­dien est réservé aux champions. Le mythe ex­pli­qué

Jogging International - - Entrainement -

Cou­rir deux fois par jour est for­cé­ment réservé à l’élite. D’abord, parce qu’il faut avoir le temps de faire du sport deux fois dans la jour­née, ce qui est loin d’être évident quand on a une vie pro­fes­sion­nelle et fa­mi­liale bien rem­plie. En­suite, s’en­traî­ner deux fois par jour né­ces­site une sa­crée condi­tion physique : com­ment en­cais­ser deux séances sans être épui­sé ? En­fin, le bi­quo­ti­dien concerne uni­que­ment les com­pé­ti­teurs, ceux qui cherchent à réa­li­ser des chro­nos et à mon­ter sur les po­diums.

Le mythe... dé­my­thi­fié

Oui, tout cou­reur de haut ni­veau qui se res­pecte passe par la pra­tique bi­quo­ti­dienne qui per­met de pro­gres­ser de ma­nière très sen­sible, puis­qu’elle

aug­mente le volume d’en­traî­ne­ment et per­met d’en­chaî­ner les séances de qua­li­té d’un jour à l’autre. Ce­pen­dant, le cou­reur confir­mé peut lui aussi prendre le che­min de l’en­traî­ne­ment deux fois par jour, même s’il n’af­fiche pas d’am­bi­tion in­ter­na­tio­nale : le bi­quo­ti­dien per­met de fran­chir des pa­liers (sur­prendre l’or­ga­nisme casse la rou­tine de l’en­traî­ne­ment clas­sique et force le corps à s’adap­ter à un nou­veau type d’ef­fort), d’in­tro­duire de la di­ver­si­té dans l’en­traî­ne­ment, de dé­ve­lop­per l’en­du­rance ou en­core de perdre du poids. Si tout cou­reur aguer­ri peut pra­ti­quer le bi­quo­ti­dien, il convient tou­te­fois de prendre quelques pré­cau­tions.

Ce qu’il faut faire

Avant tout, il faut s’or­ga­ni­ser. Ca­ser deux séances de 45 mi­nutes à 1 h dans une jour­née peut même se ré­vé­ler plus fa­cile que par­tir cou­rir 2 h d’af­fi­lée. Par exemple, se le­ver une pe­tite heure plus tôt per­met de sor­tir trot­ti­ner sans que la fa­mille ne pâ­tisse de votre ab­sence. L’en­traî­ne­ment croi­sé trou­ve­ra idéa­le­ment sa place dans une pra­tique bi­quo­ti­dienne : vé­lo ou na­ta­tion vous per­met­tront de dou­bler sans vous las­ser – et en évi­tant de sur­sol­li­ci­ter vos ar­ti­cu­la­tions. Ne faites pas deux séances d’in­ten­si­té dans la même jour­née : même les champions ne s’amusent pas à ce genre d’exer­cice, pré­fé­rant ca­ser un foo­ting (en­du­rance) le ma­tin et une séance de qua­li­té l’après-mi­di. Sa­chez aussi que les cou­reurs de l’élite qui pra­tiquent le bi­quo­ti­dien s’ac­cordent une sieste et bé­né­fi­cient par­fois de soins (mas­sages no­tam­ment). Vous n’êtes pas un spor­tif pro­fes­sion­nel, sa­chez donc res­ter rai­son­nable et évi­ter le sur­en­traî­ne­ment !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.